El Othmani annonce que les mesures d’allègement seront actualisées tous les quinze jours

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, indique le chef du gouvernement Saad-Eddine El Othmani, assurant que le royaume a pu éviter le pire concernant le nombre de cas graves, de décès et d’admissions en réanimation.

Par

Grand oral d’El Othmani au Parlement, le 13 avril. Crédit: MAP

A l’ouverture d’un conseil de gouvernement tenu jeudi 10 juin en visioconférence, Saad-Eddine El Othmani a indiqué que le Maroc avait adopté de nouvelles mesures liées au Covid-19 en vue d’alléger les restrictions sur la mobilité des voyageurs, de et vers le royaume, ce qui facilitera également le déplacement des Marocains bloqués à l’étranger qui veulent rentrer au pays.

Vers un allègement graduel

Il a aussi rappelé la reprise, à partir du 15 juin 2021, des vols de et vers le Maroc dans le cadre d’autorisations exceptionnelles et selon une ouverture progressive, en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique nationale et internationale, de la classification du ministère de la Santé, des données officielles de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi que des bilans sanitaires communiqués par les États concernés.

Sur la base de toutes ces considérations, les mesures seront actualisées toutes les deux semaines, a fait savoir le chef du gouvernement.

à lire aussi

El Othmani a affirmé que l’assouplissement serait graduel, en prenant en considération les dangers liés à la pandémie “pour que plusieurs métiers puissent retrouver le sourire, notamment ceux afférents au tourisme, ainsi que les autres secteurs économiques et l’ensemble des citoyens”.

Selon lui, l’assouplissement des mesures exige de mobiliser des moyens aériens et maritimes et de réunir les conditions d’un bon contrôle.

Efforts fructueux

Concernant la situation économique et sociale, il a souligné que grâce à l’effort collectif, mené sous la conduite du roi Mohammed VI, le Maroc a pu atténuer l’impact de la pandémie et éviter le pire, comme cela a été confirmé par des rapports de plusieurs institutions nationales et organisations internationales.

La Banque africaine de développement (BAD) a notamment salué les mesures prises par le royaume qui ont permis, entre autres, d’éviter un manque de 6 % en matière de croissance et de préserver 71 % des emplois qui étaient compromis.

Ces bons résultats ont été également cités dans plusieurs autres rapports internationaux, avec quelques petites différences en termes d’estimations chiffrées, a-t-il poursuivi, disant espérer que la campagne nationale de vaccination puisse passer à la vitesse supérieure pour s’approcher de l’immunité collective.

(avec MAP)

article suivant

Qui est Chouhaid Nasr, le nouveau patron de Veolia Maroc ?