Une étude sur la violence conjugale contre les hommes au Maroc est-elle légitime ?

Le Haut-commissariat au plan a publié, le 12 avril, une étude sur la violence faite contre les hommes au Maroc, dans plusieurs contextes, notamment conjugal. Si le HCP a précisé que le but de l’étude n’est pas de minimiser les violences endurées par les femmes, l’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) considère cette enquête illégitime. Débat entre Oussama Marseli, directeur de la statistique au sein du HCP, et Amina Lotfi, présidente de l’ADFM.

Par

Oussama Marseli, directeur de la statistique au sein du HCP: “L’enquête nationale sur la violence faite aux hommes répond aux normes internationales”

“Devant le besoin croissant de données sur le phénomène de la violence dans la société, il faut pouvoir y répondre pour mettre à disposition des politiques publiques des éléments de compréhension pertinents et récents, notamment les caractéristiques sociodémographiques et comportementales des victimes et des auteurs. Ce besoin émane aussi des exigences de l’agenda 2030 de l’ONU auquel le HCP, en tant que premier fournisseur de l’information statistique, contribue pour le suivi des ‘Objectifs de développement durable’. L’enquête…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés