Pourquoi le PJD veut convoquer Bakkoury au Parlement

Le patron de l’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) Mustapha Bakkoury et le ministre de l’Énergie et des Mines, Aziz Rabbah, ont été convoqués au parlement par le groupe du PJD. Sur fond de défaillances de la stratégie solaire adoptée par le Maroc, leur présence dans l’hémicycle n’a pas été confirmée pour le moment.

Par

Mustapha Bakkoury, directeur général de Masen et président de la région Casablanca-Settat, est aujourd’hui demandé au parlement. Crédit: DR

Depuis une semaine, Mustapha Bakkoury est dans de beaux draps. Il a été interdit de quitter le territoire le 29 mars, alors qu’il devait se rendre à Dubaï, selon plusieurs sources médiatiques. Le directeur de l’Agence marocaine de l’énergie durable (Masen) et président PAM de la région Casablanca-Settat est aujourd’hui un responsable public demandé au parlement. Cette initiative, prise le vendredi 2 avril par le groupe parlementaire PJD de la Chambre des représentants, tombe comme un couperet pour l’ancien chef du parti du tracteur, de 2012 à 2016. Ainsi, dans une missive parvenue au bureau de la première chambre, le président du groupe PJD, Mustapha Ibrahimi, a appelé à une réunion de la commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement en présence de Bakkoury…

article suivant

France : la drogue, importée du Maroc, était cachée dans les tomates cerises