Fermeture des frontières : la semaine des gnous

Par Réda Allali

Notre paisible contrée vient de connaître un remake de la semaine des gnous, telle que nous l’avons vécue cet été. Rappelons aux plus distraits que quelques jours avant l’Aïd-le-grand, nos responsables avaient décidé soudain l’interdiction de voyager, précipitant une grande partie des Marocains dans un mouvement collectif de panique. Ils avaient été des centaines de milliers sur les routes, à traverser le pays dans tous les sens, et à se retrouver coincés devant des péages qui, rendons hommage à leur rigueur, n’avaient pas estimé nécessaire de faire une croix sur leur chiffre d’affaires ce jour-là. C’est ce que Zakaria Boualem appelle la semaine des gnous, en hommage à ce noble ruminant qui, chaque année, se lance dans de spectaculaires transhumances largement documentées sur YouTube. Allez jeter un coup d’œil, chers lecteurs, vous ne le regretterez pas. Il faut aussi préciser qu’à la suite de cette semaine, tous ceux qui disposaient d’une voiture ont pu aller où ils voulaient, tant bien que mal. Seuls les malheureux usagers des transports en commun ont dû…

article suivant

Le PDG d’OCP Mostafa Terrab décoré des insignes d’officier de la Légion d’honneur