Comité de veille économique : prolongation des mesures de soutien aux secteurs impactés par la crise

À l’issue de sa réunion de travail tenue ce 2 avril, le Comité de veille économique a décidé de prolonger jusqu’au 30 juin 2021 les offres de garantie et les différentes mesures de soutien accordées aux secteurs impactés par la crise sanitaire.

Par

Une des premières réunions du Comité de veille économique au début de la crise sanitaire, en avril 2020. Crédit: MAP

Le Comité de veille économique (CVE) a tenu ce vendredi 2 avril sa 12e réunion de travail, en visioconférence, afin d’étudier l’évolution de la situation économique et financière nationale.

Compte tenu de la persistance des effets négatifs occasionnés par la crise sanitaire du Covid-19 sur certaines branches d’activité vulnérables, le CVE a décidé de prolonger plusieurs mesures d’appui en leur faveur jusqu’au 30 juin 2021.

102.000 salariés concernés

Il s’agit des indemnités, des allocations familiales et de l’AMO au profit des salariés relevant du secteur du tourisme, de la restauration, des activités des traiteurs et prestataires événementiels, des parcs d’attraction et de jeux, des crèches, des salles de sport privées, au même titre que le secteur de la presse et des industries culturelles et créatives, fait savoir le CVE dans un communiqué.

L’ensemble de ces mesures qui concernent environ 102.000 salariés, est financé par le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie.

à lire aussi

D’un autre côté, et afin d’accompagner la demande exprimée par les opérateurs économiques privés et publics et de permettre également la finalisation des dossiers toujours en cours de formalisation, il a été décidé de proroger au 30 juin 2021 le bénéfice de la garantie de l’État “Damane Relance”.

Au 31 mars 2021, ces produits de garantie ont couvert 93.419 crédits bancaires pour un montant global de 61,5 milliards de dirhams en faveur des entreprises, en ligne avec les objectifs fixés au niveau du Plan de relance initié par le roi Mohammed VI, précise le CVE dans son communiqué.

article suivant

Les humoristes Brahim Bouhlel et Zbarbooking condamnés à un an de prison dont huit mois ferme