Lost in Covid

Par Réda Allali

C’est un Zakaria Boualem abattu qui s’adresse à vous aujourd’hui. Il a perdu son idole, le génial argentin, et il ne s’en remet pas. Ne comptez pas sur lui pour venir expliquer aujourd’hui pourquoi cette disparition le bouleverse, il lui faudrait un journal entier. Il a aussi admis depuis longtemps que ceux qui sont capables de comprendre son état ont déjà compris, tandis que les autres n’y arriveront jamais. Donc, c’est inutile, et merci. Par contre, il voudrait bien vous raconter ce qui est arrivé à un de ses amis, qu’on appellera Abdelmoughit Belfrit juste pour mettre un peu d’ambiance dans la suite de ce texte déprimant. Une histoire qui a plongé le Guercifi dans une perplexité abyssale. Ce bon Abdelmoughit, donc, a découvert qu’il était positif au Covid un beau matin, via un test nasal réalisé deux fois, l’un antigénique et l’autre PCR. Il s’est isolé, le bougre, et s’est bourré de vitamines, de zinc, d’antibiotiques, de Doliprane. Il s’est senti fatigué et a perdu le goût et l’odorat. Il en a profité pour regarder tout Netflix en mangeant…

article suivant

La CNSS annonce la prise en charge des soins afférents au Covid-19