À Guelmim, l’oasis de Tighmert, dans les flammes et l’indifférence

À Tighmert, la société civile s’organise après que des dizaines d’hectares de la palmeraie ont été ravagés par un incendie cet été. Les habitants, inquiets pour l’avenir de l’oasis, réclament une enquête pour identifier l’origine de ces feux à répétition depuis une dizaine d’années.

Par et

L’oasis de Tighmert
L’oasis de Tighmert a été ravagée par le feu l’été dernier. Crédit: KOZ-Collective

Le 25 août 2020, un peu avant midi, un incendie s’est déclaré à l’oasis de Tighmert, située dans la province de Guelmim. Plusieurs familles en panique ont envahi le bitume qui relie l’oasis à la commune rurale d’Asrir pour fuir le feu et l’air toxique qui s’en dégageait, laissant derrière elles leurs maisons et des centaines de palmiers en proie aux flammes. Ce n’est pas le premier incident de ce genre qui touche cette paisible oasis située à 10 kilomètres de Guelmim, au sud du Maroc.

l’oasis de Tighmert
Il ne reste que les cendres de cette maison.Crédit: KOZ Collective
Depuis dix ans, les feux n’ont fait qu’augmenter d’année en année, mettant en péril un écosystème déjà très fragile. Les habitants, inquiets pour l’avenir de leur oasis, réclament…
article suivant

Pass sanitaire, test PCR, certificat médical... les recommandations du CNDH pour remplacer le pass vaccinal