Hrig vers le Portugal, le début d’une nouvelle route migratoire ?

Depuis décembre 2019, cinq embarcations de fortune transportant au total 69 personnes en provenance d’El Jadida ont accosté illégalement sur les plages de l’Algarve, au sud du Portugal. Décryptage.

Par

Des migrants interceptés à leur arrivée sur les plages du sud du pays. Crédit: Gendarmerie nationale portugaise (GNR)

Les experts divisent la migration irrégulière entre l’Afrique du Nord et l’Europe en trois grandes routes. Il y a d’abord la route méditerranéenne centrale, reliant la Tunisie et la Libye à l’île italienne de Lampedusa. Puis la route méditerranéenne occidentale, traversant la mer Méditerranée via le détroit de Gibraltar ou les enclaves de Sebta et Melilia. Et enfin, la voie maritime entre le Sahara et les îles Canaries. Pourtant, depuis décembre 2019, une nouvelle trajectoire semble se dessiner entre l’Afrique du Nord et l’Europe du Sud.

Chemin de traverse

En huit mois, cinq barques de migration irrégulière transportant 69 personnes ont été interceptées par la police maritime et les garde-côtes portugais au large de l’Algarve, au sud du pays. D’après la presse portugaise, s’appuyant sur des sources du Serviço de estrangeiros e fronteiras (Service des étrangers et frontières, SEF, administration intégrée au ministère de l’Intérieur, chargée des affaires de l’immigration et de…

article suivant

L’Istiqlal traque les conflits d’intérêt avec une proposition de loi