Réseaux sociaux, tout pour nous rendre accros

Lorsque la pérennité financière d’une application repose sur le temps que l’on passe dessus, tous les stratagèmes sont bons pour happer les esprits. En voici quelques-uns.

Par

Telquel

FOMO, l’angoisse de l’occasion manquée

Le “Fear Of Missing Out” (FOM), ou la peur de rater quelque chose, c’est craindre de ne pas vivre certaines expériences ou de manquer certaines occasions. Théorisé en 2013 par Andrew Przybylski, chercheur en psychologie à l’Université d’Essex en Angleterre, le “FOMO” est favorisé par l’utilisation des réseaux sociaux. Ces derniers, à travers les flux interminables de contenu, augmenteraient cette peur irrationnelle chez les utilisateurs de ces plateformes. Les personnes qui en souffrent de manière importante se sentent moins compétentes, moins autonomes et moins connectées aux autres que les personnes qui ne craignent pas d’être mises à l’écart. D’où le désir compulsif de revenir sur la plateforme pour voir si il s’est passé quelque chose en leur absence.

La boucle de rétroaction de validation sociale

Sean Parker, cofondateur de Facebook,
“Lorsque nous avons développé Facebook, le principe de base était le suivant: comment pouvons-nous consommer le plus possible de…

article suivant

Droits TV CAF : un marché injustement attribué, et un contrat à “durée indéterminée” (5/5)