Embrasements, le roman d'Antigone et de Daech

Parution. Prix Baileys Women de la meilleure fiction publiée par une femme au Royaume-Uni, le dernier roman de Kamila Shamsie revisite Antigone à la lumière de la lutte contre Daech.

Par

A Northampton, aux États-Unis, où elle a repris ses études de doctorat après des années à travailler pour élever Aneeka et Parvaiz, ses jeunes sœur et frère jumeaux, Isma rencontre Eamonn.

Embrasements, Kamila Shamsie, traduit de l’anglais (Pakistan) par Éric Auzoux, Actes Sud, 320 p., 290 DH

Tous deux sont anglais d’origine pakistanaise et leurs familles ont grandi dans le même quartier de Wembley, banlieue londonienne désertée par la population blanche. Mais leurs histoires familiales sont aux antipodes: le père d’Isma, combattant djihadiste, est mort dans son transfert à Guantanamo; celui d’Eamonn, Karamat Lone, vigoureusement hostile à toute forme de communautarisme et d’extrémisme religieux, a fait, aidé par une épouse issue d’une grande famille irlandaise, une carrière politique au sein du parti conservateur et est devenu ministre de l’Intérieur. Un temps attiré par Isma, Eamonn, de retour en Angleterre,…

article suivant

Droits TV CAF : un marché injustement attribué, et un contrat à “durée indéterminée” (5/5)