Un tableau de Picasso mis en loterie pour construire des toilettes scolaires au Maroc

L’argent de la tombola sera reversé à Care International, une ONG qui lutte contre la déscolarisation des filles en construisant des sanitaires dans les écoles.

Par

Pablo Picasso, Nature Morte, 1921. Crédit: Succession Picasso, Paris, 2019

Tenter de gagner une œuvre de Picasso tout en aidant des écolières marocaines à disposer de sanitaires adaptés, c’est possible. L’association française Aider les autres organise une tombola internationale dont le gagnant remportera le tableau Nature morte (1921), une huile sur toile du maître espagnol estimée à un million d’euros, actuellement exposée au Musée Picasso à Paris.

200 000 tickets sont mis en vente sur internet pour un prix unitaire de 100 euros. Les organisateurs espèrent ainsi récolter 20 millions d’euros, une somme qui permettra à l’ONG Care International de “construire et réhabiliter des puits, des sanitaires et des toilettes dans les villages et les écoles” au Maroc, à Madagascar et au Cameroun.

Lutter contre la déscolarisation des filles

“Au Maroc, l’absence de toilettes ou de lavabos pour se laver les mains est un facteur de déscolarisation des enfants et plus majoritairement des filles, notamment à l’âge de la puberté lorsqu’elles ont leurs règles”, explique l’organisation, qui construit et rénove des toilettes dans des établissements scolaires au Maroc, dont “2700 élèves” bénéficient aujourd’hui.

Dans les campagnes, l’absence fréquente de sanitaires à l’école handicape en effet particulièrement les adolescentes qui, en période de menstruation, sont privées du seul lieu qui offre assez d’intimité à leur toilette hygiénique. L’absence de sanitaires est une cause importante de la déscolarisation des filles à l’âge de la puberté.

à lire aussi

En 2013, les organisateurs de cette loterie avaient déjà testé le concept, et étaient parvenus à réunir 5 millions pour rénover la ville libanaise de Tyr. C’est un Américain de 25 ans, responsable à Pittsburgh (Pennsylvanie) d’une entreprise de sécurité contre les incendies, qui avait gagné. “L’art d’habitude est associé au bénévolat dans des dîners de gala où des œuvres d’art sont mises aux enchères. Cela reste ouvert uniquement aux gens qui sont assis à ce dîner et qui ont les moyens”, a commenté à l’AFP Péri Cochin, le promoteur de cette initiative. 100 euros, c’est une somme conséquente, mais il y a beaucoup de gens qui peuvent mettre 100 euros.” Sur les fonds récoltés, un million sera versé au propriétaire du tableau, le collectionneur David Nahmad.

“Il aurait été très heureux”

Olivier Picasso, le petit-fils du peintre, pense que son grand-père aurait approuvé l’idée d’une tombola caritative avec l’une de ses œuvres. Lorsque Picasso est arrivé en France, a expliqué son petit-fils au quotidien The Telegraph, il a dû brûler ses propres peintures pour se chauffer et est devenu à son tour “très soucieux d’aider les gens”. “Je pense qu’il aurait été très heureux”, a-t-il ajouté.

Prévu le 6 janvier, le tirage au sort a finalement été reporté au 30 mars prochain, car “il reste encore des billets qui n’ont pas été vendus” selon l’association Aider les autres. Pour l’heure, la toile reste exposée au musée Pablo Picasso de Paris. Les billets sont toujours en vente sur le site de la loterie.

article suivant

8 avril, 18h : 33 nouveaux cas d'infections confirmés, 1275 au total