Hausse de 4,6 % des ventes de voitures neuves en octobre

L’association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM) a confirmé une reprise du secteur automobile pour le mois d’octobre 2019, en hausse de 4,6 % par rapport à l’an dernier.

Par

La marque Dacia a écoulé 34 823 véhicules cette année, se plaçant en tête des ventes. Crédit: AFP

Après plusieurs mois de tendance baissière, l’association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM) a annoncé dans ses dernières statistiques une augmentation des ventes de véhicules neufs pour le mois d’octobre. Une embellie de 4,6 % comparé à octobre 2018, soit une vente totale de 13 213 véhicules toutes catégories confondues.

à lire aussi

Une tendance haussière soudaine

Un sursaut qui vient contraster avec le début d’année 2019, après une chute de près de 14 % sur les ventes de véhicules neufs au premier semestre de cette année. Une chute d’autant plus forte que l’année 2018 se concluait par une croissance annuelle de 5,2 %.

Les ventes de véhicules particuliers (VP) atteignaient 116 214 immatriculations à fin octobre 2019, soit une baisse de 10,16 % par rapport à la même période l’an dernier. En tête des ventes, la marque Dacia a écoulé 34 823 unités. Une performance néanmoins en baisse de 11,04 % par rapport à l’an dernier.

Les utilitaires légers ont la cote

Une catégorie tire cependant son épingle du jeu. Il s’agit des véhicules utilitaires légers (VUL) qui, vendus à hauteur de 14 470 exemplaires, connaissent une hausse de 23,97 % sur cette période. Sur cette catégorie, Renault se place en pole position sur la période janvier-octobre avec 2 668 unités, une hausse de près de 3 % par rapport à l’an dernier.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Droits TV CAF : un marché injustement attribué, et un contrat à “durée indéterminée” (5/5)