À Paris, la diaspora rifaine commémore Mohcine Fikri

Réunis à l’appel de Nasser Zefzafi ce 26 octobre à Paris, plusieurs milliers de Rifains ont marché pour commémorer la mort, il y a trois ans, de Mohcine Fikri. Un rassemblement qui se voulait pacifique, mais qui a été marqué par l’embrasement d’un drapeau marocain par une frange séparatiste. Reportage.

Par

Plus de 1000 personnes ont défilé à Paris.

Samedi, c’est après-midi brocante sur le boulevard Beaumarchais, qui relie la Bastille à la place de la République. Sous un soleil d’automne, la quiétude n’est pourtant pas au rendez-vous en ce 26 octobre. Devant un camion-sono, on s’égosille et termine de rassembler une foule qui arrive par petites grappes au-devant de la colonne de Juillet. Ceux-là ne sont ni chineurs ni badauds venus déambuler au milieu de bacs d’objets de seconde main. “Pouvoir marocain, pouvoir assassin”, s’époumone un petit groupe, devant un camion flanqué de plusieurs drapeaux frappés du croissant de lune et d’une étoile à six branches, symbole de la République du Rif d’Abdelkrim Al Khattabi. https://youtu.be/70e_8LWvVic “C’est un triste anniversaire”, dit sobrement Hmed, la quarantaine, crâne et joues rasés de près, et petite fille de trois ans dans…

article suivant

L’état d’urgence prolongé jusqu’au 10 août