Gunter Pauli, le businessman qui veut introduire le "papier de pierre" au Maroc

A Benguerir, Gunter Pauli a ouvert en grande pompe, en tant que premier conférencier, la cinquième édition du Symphos organisée par l’Office chérifien du phosphate (OCP) et la jeune université Mohammed VI Polytechnique.

Par

Youtube/Thinkerview

La cinquième édition du Symposium international sur l’innovation et la technologie dans l’industrie des phosphates (Symphos) a été organisée conjointement par l’Office Chérifien du Phosphate (OCP) et l’université Mohammed VI Polytechnique, à Benguerir. Industriels, équipementiers, chercheurs, commerciaux, étudiants… près de mille nationaux et internationaux, acteurs du milieu du phosphate et de ses dérivés, ont répondu présents. L’entrepreneur belge Gunter Pauli a été choisi comme premier et principal intervenant pour animer une conférence en lien avec le thème de la rencontre de cette année, qui portait sur “les technologies innovantes et disruptives pour une industrie du phosphate durable”. A l’image de cette rencontre internationale, l’homme d’affaires belge se situe au croisement du commerce et du développement durable. Alors, Gunter Pauli, (show)businessman ou militant écolo ?

Du papier de pierre pour le Maroc

La revalorisation des déchets, toxiques, générés par l’extraction…

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres