Un "court délai" supplémentaire pour la commission El Othmani sur la formation professionnelle

Un "court délai" supplémentaire pour la commission El Othmani sur la formation professionnelle

Un communiqué du cabinet royal publié le 27 octobre par l'agence MAP annonce que le roi Mohammed VI a « accordé un court délai » supplémentaire à la commission présidée par El Othmani chargée de mettre sur pied un « programme de projets et des mesures immédiates » pour la formation professionnelle.

Par

Mohammed VI préside une séance de travail consacrée à la formation professionnelle, le 1er octobre au Palais royal de Rabat. Crédit: MAP

La commission chargée de proposer des réformes pour la formation professionnelle a un « court délai » supplémentaire pour faire ses propositions. C’est ce qu’indique le 27 octobre un communiqué du cabinet royal, précisant que la « Commission a demandé à Sa Majesté le Roi de lui accorder un court délai pour parachever la mission qui lui a été confiée. »

Le 1er octobre, le roi Mohammed VI avait en effet présidé une réunion sur le sujet, « dans le sillage de la mise en œuvre des priorités et mesures fixées par le Souverain, en particulier lors des Discours du Trône et du 20 août.»  A l’issue de cette première réunion, le roi avait donné un délai de trois semaines pour qu’une commission présidée par le chef du gouvernement soumette un programme de projets et de mesures immédiates qui seront notamment financés par le Fonds Hassan II. Cette même commission doit plancher sur la Rencontre nationale sur l’emploi et la formation prévue avant la fin de l’année, comme annoncée dans les discours de Mohammed VI durant l’été.

La réunion d’octobre s’était déroulé en présence des conseillers royaux Omar Azziman et Fouad Ali El Himma, et de nombreux membres du gouvernement : Saad Eddine El Othmani (chef du gouvernement) , Abdelouafi Laftit (Intérieur), Saaïd Amzazi (Éducation nationale), Moulay Hafid Elalamy (Industrie), Abdelkader Amara (Équipement), Anas Doukkali (Santé), Mohamed Sajid, (Tourisme), Mohamed Yatim (Emploi). La nouvelle directrice de l’OFPPT Loubna Tricha était également présente.

Une première série de proposition avaient déjà été mises sur la table :

-restructuration des filières de la formation professionnelle,

-création d’une nouvelle génération de centres de formation et de qualification des jeunes,

-systématisation du conseil en orientation précoce vers les filières professionnelles,

-développement de la formation par alternance,

-apprentissage des langues,

-et promotion de l’entreprenariat des jeunes dans leurs domaines de compétence.

article suivant

Les enseignants-cadres des AREF reprennent leur mouvement de grève

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.