Le nouveau président du syndicat des pilotes de la RAM a été désigné

Après le rejet par référendum du protocole d'accord trouvé avec la direction de la RAM mi-août, les pilotes de la RAM ont désigné leur nouveau président. Il s'agit  du commandant de bord Hicham Falaki qui doit constituer son bureau et présenter son programme, avant d'envisager une reprise des négociations avec la direction.

Par

Entre les 500 pilotes de la RAM et le management de la compagnie, les relations sont tendues. Crédit: DR

Juste après le rejet en septembre du protocole d’accord conclu entre l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) et la direction de la Royal Air Maroc, les pilotes ont été appelés à élire le nouveau président de leur syndicat. Le vote s’est déroulé entre le 24 septembre et le 5 octobre, en vertu du système du « président pressenti » : pas de candidat déclaré ni de campagne électorale ; chaque pilote inscrit sur son bulletin de vote les noms de deux collègues qu’il estime capables d’endosser la responsabilité de président.

« Les résultats, dépouillés sous contrôle d’un huissier le 5 octobre, ont donné quatre présidents pressentis : le premier était le commandant Omar Benjelloun, qui a obtenu 195 voix. Il a été notifié par le président sortant Amine Mkensi, mais au bout de trois jours, il s’est désisté », explique un membre du bureau sortant.

Le deuxième sur la liste a accepté

« Le deuxième sur la liste a donc été notifié le vendredi 12 octobre, il s’agit du commandant de bord Hicham Falaki, qui a obtenu 130 voix », poursuit notre source. Ce dernier a accepté sa mission dès le lendemain : « Il a répondu qu’il était honoré et qu’il allait constituer son bureau et présenter son programme ». Quadragénaire, Hicham Falaki a déjà participé à un bureau de l’AMPL il y a plus de dix ans.

Si le nouveau président désigné n’est pas tenu par un délai ferme pour présenter son bureau et son programme, il devrait s’acquitter de cette tâche dans les deux semaines à venir. Interviendra ensuite un vote en assemblée générale à bulletin secret pour valider ses propositions. Ce n’est qu’à partir de là que les négociations entre l’AMPL et la direction de la RAM pourront reprendre. Cette dernière n’a eu aucun contact avec le bureau sortant depuis le rejet du protocole d’accord, précise notre source. De son côté, le bureau sortant a tenu sa dernière assemblée générale le 8 octobre, qui a validé son rapport financier et présenté son rapport moral.

La direction de la RAM aurait par ailleurs organisé, début octobre, deux journées intitulées « cercle de réflexion », auxquelles tout le personnel navigant (pilotes et personnel commercial) aurait été convié, mais qui auraient été très peu suivies. Sollicitée par TelQuel à ce sujet, la direction de la RAM n’a pas pu être jointe.

article suivant

Abdelhak Khiame quitte le BCIJ : retour sur un parcours de lutte antiterroriste