Les petits arrangements de Salaheddine Mezouar avec les statuts de la CGEM

Les petits arrangements de Salaheddine Mezouar avec les statuts de la CGEM

"Immixtion, sans titre, dans la gestion de la CGEM," nominations discrétionnaires au sein du bureau... Depuis quatre mois à la tête de la CGEM, Salaheddine Mezouar fait peu de cas des statuts de l’instance patronale, allant jusqu'à désigner 13 % du conseil d'administration en trop.

Par

Salaheddine Mezouar Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Elu le 22 mai à la tête du patronat au cours du premier scrutin à candidats multiples pour la présidence de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) depuis 15 ans, l’avènement de Salaheddine Mezouar avait été salué comme « l’expression d’un formidable exercice démocratique ». Sitôt élu, l’ancien président du Rassemblement national des indépendants (RNI) et plusieurs fois ministres confirmait à la tribune de l’assemblée l’ayant plébiscité qu’il démissionnait du parti qu’il a présidé jusqu’aux élections législatives de 2016, honorant ainsi une promesse de campagne, mais également l’article 4 des statuts de la CGEM qui dispose que « toute prise de position en faveur d’un parti politique […] est, sous peine de sanctions, rigoureusement interdite au sein de la CGEM. »

Quatre mois après sa prise de fonction, Salaheddine Mezouar a mis de l’eau dans son vin quant au respect des statuts de la principale représentation patronale du pays. Illustration avec le conseil d’administration de la CGEM où pas moins de 124 personnes y siègent. À titre de comparaison, sous le précédent mandat de Miriem Bensalah, 97...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Hervé Renard quitte officiellement les Lions de l’Atlas

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.