Abdellah Ouahbi : "Les élèves doivent avoir leur place dans le monde de demain"

Enseignant à Tiznit, il a été décoré d’un wissam par Mohammed VI pour avoir innové en matière d’intégration des technologies numériques lors des cours dispensés à ses élèves. Le pédagogue de 34 ans et né à Anzi, à 20 km de l’école où il officie.

Par

DR

Votre école est en montagne, les élèves étaient-ils réceptifs à votre enseignement numérique ? La méthode traditionnelle ne les intéresse plus, surtout que leurs parents ont des téléphones portables ou des ordinateurs. A l’école, il n’y avait rien de tout cela, j’ai donc essayé de renforcer les équipements de l’école en partenariat avec des ONG locales et nationales qui nous ont fourni des ordinateurs, des imprimantes et des scanners. Le dernier don que nous avons reçu de la part d’une entreprise citoyenne était un tableau interactif dernier cri. Sans parler du programme “Génie” que supervise le ministère. Le département de l’éducation a lancé un concours et nous avons gagné un lot de tablettes que nous utilisons par exemple pour un exercice ou une…

article suivant

6 août : 14 morts et 1.144 nouveaux cas en 24 heures, ​29.644 au total