L’ONU soutient Köhler pour relancer les négociations – Telquel.ma

L’ONU soutient Köhler pour relancer les négociations

L’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara espère, d’ici la fin de l’année, une reprise des pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario dans le but de mettre fin au conflit, a indiqué le 8 août la présidence du Conseil de sécurité.

Par

Horst Koehler à Tindouf en octobre 2017. Crédit: AFP

Lors d’une réunion à huis clos le 8 août à New York, l’envoyé personnel Horst Köhler et ancien président de l’Allemagne et ex-directeur du FMI, a présenté au Conseil de sécurité de l’ONU son plan pour relancer des pourparlers interrompus depuis 2008, .

Satisfecit sur la tournée régionale

Ce conciliabule faisait suite à la visite de l’envoyé personnel pour le Sahara dans la région à la fin du mois de juin. À cette occasion, l’ancien président allemand s’était rendu à Rabat et Tindouf, mais aussi à Nouakchott et Alger, pour y rencontrer les dirigeants de pays voisin, avant de conclure cette tournée à Laâyoune et Dakhla. Dans la capitale du sud marocain, l’émissaire onusien s’était notamment entretenu avec le député-maire istiqlalien de la ville, Hamdi Ould Rchid.

Selon l’agence marocaine MAP, « M. Köhler a exprimé son appréciation pour les efforts du Maroc pour la réussite de sa visite, au cours de laquelle il a rencontré, en toute liberté, tous les interlocuteurs qu’il avait souhaités. »

« Des consultations avec tout le monde »

« Le Conseil soutient grandement son approche et sa proposition d’essayer de rassembler les différentes parties avant la fin de l’année », a déclaré à des journalistes le vice-ambassadeur britannique Jonathan Allen, dont le pays occupe ce mois-ci la présidence du Conseil.

Köhler consultera « l’ensemble des parties concernées » à propos des « modalités, du format et de tout le reste », a ajouté M. Allen à l’issue de la réunion.

Selon la même source citée par l’agence AP, le diplomate britannique a affirmé qu’après le briefing de Köhler, « tous les membres du Conseil de sécurité ont insisté sur l’importance de mener des consultations avec tout le monde. »

Selon l’agence américaine, l’envoyé personnel d’Antonio Guterres devrait envoyer des invitations à toutes les parties prenantes en septembre.

Le représentant du Front Polisario Sidi Omar a déclaré que rassembler les parties « serait une étape positive ».

à lire aussi

Amener l’Algérie à la table des négociations

D’après des sources diplomatiques au Conseil de sécurité cité par l’agence MAP, « l’envoyé personnel a exprimé ses remerciements aux autorités marocaines pour avoir facilité sa visite dans les provinces du sud, et lui ont permis le libre accès aux différentes personnes qu’il a souhaité rencontrer et de constater de visu l’essor économique et social de la région. » Selon la même source, « plusieurs membres du Conseil se sont félicités de l’atmosphère dans laquelle s’est déroulée la tournée régionale de l’envoyé ».

L’agence poursuit : « Ces sources ont indiqué que la majorité des membres du Conseil ont également exprimé leur satisfaction des résultats des différentes rencontres et visites entreprises par l’Envoyé personnel, en l’appelant à continuer de travailler et d’interagir avec toutes les parties pour préserver la dynamique de relance du processus ».

Enfin, selon des « observateurs » cités par l’agence MAP « il ne peut y avoir de solution au différend régional sur le Sahara marocain sans sa consultation et sans l’implication de l’Algérie, principale partie responsable de la genèse et le maintien de ce différend ».

Avec agences

article suivant

Une enquête parlementaire pour déterminer les "vrais responsables" des retards des projets d'Al Hoceima ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.