Jaouad Hamri binôme de Salaheddine Mezouar pour prendre la tête de la CGEM

Salaheddine Mezouar compte bien se présenter pour la présidence de la CGEM, et sera appuyé par Jaouad Hamri, l'ancien patron de l'office des changes et actuel président du conseil de surveillance de la BMCI.

Par

Jaouad Hamri Crédit: AIC Press

Salaheddine Mezouar, dont la candidature pour la présidence de la CGEM se précise, va s’adosser à une figure connue du landerneau économique et de l’administration. Son binôme ne sera autre que Jaouad Hamri, nous annonce une source proche.

L’homme, qui a dirigé pendant cinq ans (2010-2015) l’Office des changes, avant de rejoindre la présidence du conseil de surveillance de la BMCI, a piloté la très délicate et historique opération d’amnistie des changes. Financier, il appuie par son expertise la candidature de l’ancien patron du Rassemblement national des indépendants (RNI), plusieurs fois ministre.

Lire aussi: Assia Aïouch Benhida colistière de Hakim Marrakchi pour la présidence de la CGEM

Jaouad Hamri a un autre avantage: il connaît bien Mezouar, avec lequel il a travaillé en tant que membre de son cabinet (2008-2010).

Annoncée par L’Economiste le 23 mars à la surprise générale, la candidature de Salaheddine Mezouar pour prendre la relève de Meriem Bensaleh avait fait jaser dans le milieu des patrons. Certains ont craint un « parachutage« . Ils s’inquiètent que le background politique de l’ancien ministre érode l’indépendance de la confédération patronale.

D’autres ont en revanche salué cette candidature potentielle, allant même jusqu’à faire valoir « l’intérêt national » pour la justifier. « L’annonce de la candidature de Salaheddine Mezouar nous réjouit tous, surtout que dans notre milieu le choix du président de la CGEM s’est fait toujours par consensus« , a par exemple déclaré un des candidats qui s’est désisté, Hamad Kassal.

Pour sa part, Mezouar est resté prudent, spécifiant à L’Economiste que « pour le moment, ce ne sont que des spéculations« . Contacté par nos soins à propos de sa candidature et de son duo avec Jaouad Hamri, Salaheddine Mezouar n’a ni démenti ni confirmé l’information pour le moment.

Lire aussi: Les interrogations que suscite la candidature de Mezouar à la tête de la CGEM