Sunao Katabuchi remporte le grand prix du FICAM 2018

Sunao Katabuchi remporte le grand prix du FICAM 2018

Invité d'exception de cette 17e édition du Festival international du cinéma d'animation de Meknès (FICAM), le réalisateur japonais Sunao Katabuchi remporte le grand prix avec "Dans un recoin de ce monde".

Par

Invité d'exception, le FICAM a rendu hommage à Sunao Katabuchi. Le maire de Meknès, Abdellah Bouanou, lui remet le prix. Crédit : Yassine Toumi

Invité d’exception de cette 17e édition du Festival international du cinéma d’animation de Meknès (FICAM), le réalisateur japonais Sunao Katabuchi remporte le grand prix avec « Dans un recoin de ce monde« .

« Dans un recoin de ce monde », long métrage d’animation du réalisateur japonais Sunao Katabuchi, a remporté, mercredi soir le Grand Prix de la 17e édition du Festival international de cinéma d’animation de Meknès (FICAM).

Le film, déjà récompensé par le Prix du jury au Festival international du film d’animation d’Annecy en 2017, est une adaptation d’un manga sur la vie d’une femme au foyer à Hiroshima.

L’oeuvre raconte l’histoire de Suzu qui quitte Hiroshima en 1944 pour aller vivre avec la famille de son mari Kuru. La jeune femme garde une vision positive de la vie, malgré la guerre qui s’intensifie notamment avec les bombardements de 1945.

Lire aussi : Découvrez les 6 longs métrages en compétition au FICAM 2018

Le Prix du public du FICAM a été attribué au réalisateur français Olivier Cossu pour « Un homme est mort« .

Dans la catégorie court métrage, le Grand Prix du jury a été décroché par la réalisatrice brésilienne Nadia Mangolini pour son film « Torre« , alors que la mention spéciale du jury a été attribuée à la Suissesse Elodie Dermange pour « Intimity ». 

Lire aussi : Projections, débats, hommages… ambiance de l’ouverture du FICAM 2018

Le Prix du meilleur film étudiant, lui, est allé au Belge Alexis Vandersmissen pour son court métrage « Tapettes« , tandis que le Prix du jury junior est revenu à Denis Walgenwitz et Winshluss (France) pour le court métrage « La Mort, père et fils ».  Le Prix du public a été remporté ex aequo par Job de Gilles Cuvelier de France et la Marocaine, Sofia El Khyari, pour leurs œuvres respectives Fool Time et Ayam. 

Lire aussi : Les 5 films d’animation à voir avant de mourir selon Brenda Chapman

article suivant

Mohammed VI fait le point sur le remaniement avec El Othmani

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.