Découvrez les 6 longs métrages en compétition au FICAM 2018

Affiche du 17ème Festival international du cinéma d'animation de Meknès

Le Festival international de cinéma d’animation de Meknès (FICAM) aura lieu cette année du 16 au 21 mars. Six films du monde entier se disputent le prix du meilleur long métrage. Cette année encore, de grands noms de cinéma d’animation sont annoncés.

Les longs métrages d’animation retenus pour la compétition officielle du 17e Festival international de cinéma d’animation de Meknès (FICAM) ont été révélés. Ils seront six cette année à se disputer le grand prix.

Mutafukaz de Guillaume Run Renard (France) et Shojiro Nishimi (Japon)

Angelino habite à Dark Meat City, une mégalopole tentaculaire de la côte ouest. A la suite d’un accident de scooter provoqué par la vision d’une belle et mystérieuse inconnue, le jeune homme commence à avoir de violentes migraines accompagnées d’étranges hallucinations. Il essaye de découvrir ce qui lui arrive, en compagnie de son ami de toujours, Vinz, pendant que des hommes en noir essayent de  lui mettre la main dessus.

Minga et la cuillère cassée de Claye Edou (Cameroun)

Il s’agit du premier film d’animation camerounais. Il reprend l’histoire d’un livre populaire pour enfants qui narre l’histoire d’une jeune orpheline chassée par sa belle-mère de sa maison pour avoir cassé une cuillère. S’ensuivent des péripéties qui l’amèneront à la rencontre d’un prince notamment.

Dans un recoin de ce monde de Sunao Katabuchi (Japon)

Le film, déjà récompensé par le Prix du jury au Festival international du film d’animation d’Annecy 2017, raconte l’histoire de Suzu qui quitte Hiroshima en 1944 pour aller vivre avec la famille de son mari Kuru. La jeune femme garde une vision positive de la vie, malgré la guerre qui s’intensifie notamment avec les bombardements de 1945.

Nelly et Simon, mission Yéti de Pierre Greco et Nancy Florence Savard (Canada)

Simon Picard, assistant de recherche en sciences, et la jeune détective privée Nelly Maloye se rencontrent de manière fortuite. Financés par un mécène, les deux compères partent à l’aventure pour prouver l’existence du Yéti. Les voilà partis pour l’Himalaya, accompagnés du guide Tensing et de l’oiseau bavard Jasmin.

A Silent voice de Naoko Yamada (Japon)

A Silent voice est l’adaptation du shōnen manga éponyme signé Yoshitoki Ōima. On y suit les aventures d’un ancien écolier en quête de rédemption, Shoya. Ce dernier part à la recherche de Shoko, jeune fille qu’il harcelait à l’école primaire à cause de sa surdité, afin de lui présenter ses excuses.

Un homme est mort d’Olivier Coscu (France)

Cette adaptation de la bande dessinée d’Étienne Davodeau sera diffusée en avant-première. Il s’agit de l’histoire vraie de René Vautier, cinéaste militant communiste, qui vient filmer la situation des ouvriers de Brest en 1950 après la mort d’un jeune abattu d’une balle en pleine tête à la suite d’une manifestation.

Il faut préciser que le jury chargé de décerner le grand prix sera composé de lycéens pour cette 5e édition de la Compétition internationale du long métrage.

A lire aussi : Le FICAM de Meknès se positionne en pépinière d’artistes de l’animation en Afrique

Le FICAM consacrera cette année un hommage à la femme dans le cinéma d’animation. Seront invitées, entre autres, Brenda Chapman, réalisatrice de Rebelle, Oscar du meilleur film d’animation en 2013 ou encore Céline Sciamma, réalisatrice et scénariste française.

À noter la présence aussi de grands noms de l’animation comme Carlos Saldanha, réalisateur de Rio 1 et 2 et de L’Age de glace. Une compétition internationale de court-métrage d’animation sera aussi organisée.

article suivant

Horst Koehler entame à Alger sa tournée, avant de se rendre à Rabat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.