Politique foncière : El Othmani demande une étude sur la stratégie nationale au CESE

Cette stratégie nationale sera mise en oeuvre pour accroître le rendement et l'efficacité de la politique foncière de l'État.

Par

Saâdeddine El Othmani, ce jeudi 4 décembre à l'ouverture du Conseil du gouvernement

Dans une lettre adressée à Nizar Baraka, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani demande au CESE d’élaborer une étude sur la stratégie nationale de la politique foncière de l’État et des plans d’action pour sa mise en oeuvre.

L’objectif de cette stratégie est d’augmenter le rendement et l’efficacité de la politique foncière de l’État.Il s’agit concrètement de dresser un état des lieux de la situation du foncier au Maroc pour recenser les principales contraintes empêchant sa contribution au développement économique et social.

Le deuxième programme d’aide conclu entre le gouvernement et Millenium Challenge Corporation (MMC) prévoit notamment dans le volet « amélioration de la productivité du foncier », un soutien au gouvernement pour l’élaboration d’une stratégie nationale de la politique foncière de l’État.

Lire aussi : El Othmani veut s’attaquer aux lobbys du foncier

Cette mesure fait suite à la lettre adressée par le roi au colloque national organisé le 8 et 9 décembre 2015 à Bouznika, sur la politique foncière et son rôle dans le développement économique et social. Mohammed VI avait demandé l’adoption d’une stratégie nationale globale.

article suivant

Le gouvernement assure contrôler les prix pour "protéger le pouvoir d'achat" des Marocains

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.