Portfolio. Une rétrospective subjective de l'année 2017

Faits d'actualité brûlants ou simples pérégrinations professionnelles de nos photographes au Maroc ou ailleurs, voici un retour en images sur l'année 2017.

Par

© Yassine Toumi

Le Hirak du Rif

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La manifestation du 18 mai est la dernière à laquelle Nasser Zafzafi et d’autres figures du mouvement de contestation dans le Rif ont pris part. Huit jours plus tard, le leader du Hirak « perturbera » le prêche dans une mosquée d’Al Hoceima. Les autorités tentent de l’appréhender mais il s’échappe. Il sera arrêté le 29 mai.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois arrivés à la place Mohammed VI, les manifestants ont prêté serment de solidarité et de fidélité au Hirak

 

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En octobre, Zagora a été secouée par un mouvement de protestation contre la pénurie d’eau et la cherté des factures.  Huit « manifestants de la soif » ont été condamnés le 31 octobre à des  peines allant de 2 à 4 mois de prison ferme.

 

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Zagora, pendant que les grands manifestent, les petits jouent au foot.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tbourida à la 10e édition du Salon du Cheval s’est tenue du 17 au 22 octobre El Jadida.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Portrait d’un couple ayant pris part à la marche noire, une vague d’expulsion de Marocains installés en Algérie lancée en décembre 1975 après la Marche verte.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Le Wydad a été sacré le 4 novembre champion d’Afrique lors d’un match qui a opposé la formation casablancaise au club égyptien d’Al Ahly à Casablanca.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Les supporters Wydadis chauffés à bloc lors du sacre du Wydad de Casablanca à domicile.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

La plus grande course épique au Maroc a eu lieu en novembre à l’hippodrome d’Anfa à Casablanca.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Une femme pleurant la mort d’une proche décédée lors de la bousculade de Sidi Boulaâlam près d’Essaouira le19 novembre. La drame a fait 15 morts au total.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

C’est lors d’une campagnede  distribution des denrées alimentaires lancée par Abdelkébir Hadidi l’un des imams-stars de Casablanca, que le dramatique incident a eu lieu.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

A Rabat, ce sont des milliers de personnes qui ont manifesté, le 10 décembre, contre la décision américaine de reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israël.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Un kessal tape la pose au hammam de Moulay Yaacoub à Fès.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Une jeune danseuse d’Ahwach dans la localité de Boulemane (région Fès-Meknès).

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Toujours dans le même village, une jeune enfant lost in translation.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Interdite par les autorités, la manifestation pacifique du 20 juillet à Al Hoceima a viré au cauchemar. Des affrontements ont éclaté entre les forces de l’ordre et des groupuscules de jeunes, d’abord dans la périphérie de la ville puis au centre.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Appels téléphoniques perturbés, 3G quasi inaccessible, important dispositif policier, Al Hoceima s’embrase et les affrontements se poursuivent encore à 1 heure du matin…

 

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Au cours de cette manifestation dramatique, un jeune homme Imad Attabi a été gravement blessé à la tête. Il a été transféré « à l’hôpital militaire de Rabat où il a succombé à ses blessures le 8 août »  selon un communiqué du procureur général du roi à la Cour d’appel d’Al Hoceima.

 

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Le paysage paradisiaque de la plage d’Al Hoceima pourrait presque faire oublier les tensions qu’il y a en ville.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Du côté de Casablanca, Bugs bunny a été repéré au niveau de la plage de Aïn Diab.

 

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Ce poulain pur sang arabe a fait un tour au salon du cheval d’El Jadida.

 

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui encore quelques malades continuent d’affluer au mausolée de  ‘Bouya Omar » bien que  le ministère de la santé a annoncé l’évacuation  des patients enfermés aux alentours de la sainte bâtisse. Ici, un homme tenant les clés des chambres qu’il loue.

.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Dans un petit village à côté de Ouarzazate, le temps s’est (presque) arrêté.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Le député UC Abdellatif Merdas a été tué par balles dans la nuit du 7 au 8 mars devant son domicile à Casablanca. L’enquête a conclu que ce crime « ne revêt aucun caractère politique, ni terroriste, ni de bande criminelle organisée« .  Les mobiles sont « le sexe, l’argent et le désir de vengeance« , a expliqué Hassan, Matar procureur général du roi à Casablanca.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Une pause en Mauritanie lors de la traversée Casa-Dakar avec un commerçant sénégalais.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

 

Toujours en Mauritanie, des voyageurs bloqués à cause des  tempêtes de sable.

© Yassine Toumi

© Yassine Toumi

 

 

 

 

 

 

Le périple périlleux de 3000 kilomètre entre Casablanca et Dakar en vaut finalement la chandelle !

Saâdeddine El Othmani succède à Abdelilah Benkirane à la tête du PJD.

Un derby Raja – Wydad haut en couleurs.

Le remplacement d’Abdelilah Benkirane par Saâdeddine El Othmani à la tête du gouvernement débloque la formation de celui-ci.

Les Lions de l’Atlas pulvérisent les Aigles du Mali (6-0).

Hamdi Ould Errchid est le nouvel homme fort de l’Istiqlal. Son protégé, Nizar Baraka, est élu secrétaire général du parti au terme d’un congrès marqué par la « bataille des assiettes ».

Le Maroc retrouve la Coupe du monde après 20 ans d’absence.

Le Raja remporte la Coupe du Trône.

Le WAC sur le toit de l’Afrique !

article suivant

Cristiano Ronaldo et le Maroc, une histoire d'amour réciproque

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.