Mohamed Laâraj justifie l’expulsion de deux journalistes espagnols

Selon le ministre de la Communication, José Luis Navazo et son collègue Fernando Sanz Moreno, expulsés ce mardi, ne "disposaient pas d’autorisations de tournage alors qu’ils voulaient enregistrer des images".

Par

TNIOUNI/TELQUEL

José Luis Navazo, directeur du site d’information Correo Diplomatico, et son collaborateur Fernando Sanz Moreno ont été expulsés ce mardi 25 juillet par les autorités marocaines, selon le site espagnol El Confidencial.

Selon la même source, les deux journalistes ont été interpellés dans la soirée du 25 juillet par « trois agents en civil de la Direction générale de la sûreté nationale » qui se sont présentés au domicile de José Luis Navazo à Tétouan et ont demandé aux journalistes de les accompagner au commissariat de la ville. Navazo et son collaborateur ont ensuite été expulsés via le poste-frontière de Tarajal (Sebta).

Aucun justificatif n’a été fourni aux journalistes au moment de leur expulsion, indique El Confidencial, à qui José Luis Navazo a déclaré que la décision des autorités marocaines était « incompréhensible« . Le média espagnol souligne que le Correo Diplomatico est le « média hispanophone qui a assuré la couverture la plus exhaustive des manifestations du Rif« . Le site avait notamment interviewé le leader du Hirak, Nasser Zafzafi, qui a été arrêté le 29 mai dernier.

Contacté par Telquel.ma, le ministre de la Communication, Mohamed Laâraj, a déclaré que les deux journalistes espagnols « se sont présentés comme touristes et non comme journalistes, et ont voulu tourner des images alors qu’ils ne disposaient pas d’autorisations de tournage« .

Pour rappel, le Correo Diplomatico est le premier média à avoir obtenu une interview de Saad Eddine El Othmani en tant que Chef du gouvernement. Une interview qui avait été accordée à José Luis Navazo en raison notamment de son amitié avec El Othmani. Les deux hommes se connaissent depuis 2005.

Selon El Confidencial, Navazo vit depuis 17 ans au Maroc. Le directeur du Correo Diplomatico est également marié à une Marocaine avec qui il a eu deux enfants également détenteurs de la nationalité de marocaine.

Lire aussi: Pourquoi El Othmani a accordé sa première interview à Correo Diplomatico

article suivant

El Jadida : fuite d'une quantité limitée de gaz d'ammoniac au complexe industriel de Jorf Lasfar