Vague de licenciements : des militants de gauche à la rescousse d'Al Adl Wal Ihssane

Selon le comité de soutien créé le 20 mars, 129 fonctionnaires et membres de la Jamaâ ont fait l’objet de mutations ou de licenciements.

Par

Au milieu, Mohammed Abbadi SG d'Al Adl Wal Ihssane Crédit : Yassine Toumi.

De nouveaux soutiens pour le mouvement Al Adl Wal Ihssane (AWI). Le 20 mars, au siège de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) à Rabat, un comité de soutien aux membres d’Al Adl Wal Ihssane ayant fait l’objet de mutations ou de licenciements au sein de la fonction publique a vu le jour. « C’est une initiative spontanée de défenseurs des droits de l’homme venant de différents horizons qui s’inquiètent de cette série de licenciements« , nous explique Khadija Riyadi, coordinatrice de ce comité. Le collectif rassemble également des personnalités comme Fouad Abdelmoumni, secrétaire général de Transparency Maroc, Ali Anouzla, directeur de publication du site d’information Lakome2, et les avocats Abdelaziz Nouayidi et Abderrahim Benameur dans ses rangs.

Selon le comité, 129 membres de la Jamaâ sont concernés par la récente vague de licenciements ou de mutations au sein de la fonction publique. Les fonctionnaires affiliés à AWI concernés par ces mesures sont des employés des ministères de l’Éducation nationale (93), de l’Agriculture (15), des Finances (5) des Transports (4), de l’Intérieur (1) et des Sports (1). Par ailleurs, plusieurs fonctionnaires au sein d’agences d’État, également liés à la Jamaâ, ont subi le même sort. C’est notamment le cas à la poste (5), à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (4) et de l’agence de presse officielle MAP (1).

Lors d’une rencontre avec la presse, le 17 février, Al Adl Wal Ihssane affirmait que 105 de ses membres étaient concernés. Pour le moment, le comité de soutien ne souhaite pas donner de détail sur les actions prévues pour défendre les intérêts des fonctionnaires de la Jamaâ.

Lire aussi : Al Adl Wal Ihssane dénonce une purge contre ses membres

 

article suivant

Le pape François bientôt en visite officielle au Maroc ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.