Union Africaine : La présidente de la Commission a rencontré Salaheddine Mezouar – Telquel.ma

Union Africaine : La présidente de la Commission a rencontré Salaheddine Mezouar

Les deux responsables ont évoqué « la requête soumise par le Maroc pour accéder à l’Acte constitutif de l’Union africaine et se joindre à l’Union ».

Par

Une mise au point entre le Maroc et Nkosazana Dlamini-Zuma. Dans un communiqué publié ce 28 janvier, l’Union africaine révèle qu’une rencontre a eu lieu entre la présidente de la Commission de l’UA et le ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, le 26 janvier. Durant cette rencontre, qui s’est tenue au siège de l’Union africaine, le ministre et la présidente de la Commission « ont fait le point sur la requête soumise par le Maroc pour accéder à l’Acte constitutif de l’Union africaine et se joindre à l’Union  » indique le communiqué.  Cet entretien a également permis à Dlamini-Zuma d’indiquer « que la requête du Maroc (de réintégrer l’Union, ndlr) a été inscrite à l’ordre du jour du Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement ». La décision relative à la demande marocaine «  sera officiellement communiquée […] à l’issue du Sommet prévu les 30 et 31 janvier 2017  » précise le communiqué.

Lire aussi : UA : Pourquoi le Maroc est en colère contre Nkosazana Dlamini-Zuma

Lire aussi : Parlement : la loi relative à l’Union africaine approuvée en séance plénière

Lors d’une intervention devant le parlement, le 17 janvier, Salaheddine Mezouar avait affirmé qu’une quarantaine de pays africains soutiennent la demande de d’adhésion marocaine. Par l’intermédiaire de leur ministre des Affaires étrangères, le Soudan, le Nigeria et le Kenya ont récemment affiché leur soutien à la requête marocaine. Une requête dont le traitement a été retardé en « raison des manœuvres d’obstruction » de Dlamini-Zuma dénoncées par le Maroc dans un communiqué publié le 30 novembre. Selon les termes de l’Acte constitutif de l’organisation panafricaine, « l’admission (d’un pays, ndlr) est décidée à la majorité simple des Etats membres« . Cela signifie donc que le Maroc a besoin du soutien de 28 Etats pour réintégrer l’UA.

Lire aussi : Le Kenya et sa candidate à la présidence de la Commission de l’UA soutiennent le retour du Maroc

Lire aussi : Union Africaine : le Soudan soutient le « retour du Maroc »

Lire aussi : Pour le Nigéria, la « porte est ouverte » à un retour du Maroc à l’UA

article suivant

Hakim Benchamach réélu à la présidence de la Chambre des conseillers

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.