Les oulémas veulent déconstruire le discours extrémiste avec des « cahiers scientifiques »

La Ligue Mohammedia des oulémas a publié, le 21 novembre à Rabat, une série de cahiers scientifiques pour la déconstruction du discours extrémiste.

Par

Ahmed Abbadi secrétaire général de la Rabita Mohammadia des oulémas (à d.) Crédit : Aicpress

Le but est de déconstruire les discours de haine et de violence. Les cahiers scientifiques, publiés par la Ligue Mohammedia des oulémas, reprennent les concepts centraux à caractère religieux, déformés par les partisans de l’extrémisme et du terrorisme pour véhiculer les discours de haine et de violence.

Ces études ont été publiées sur le portail électronique officiel de la Ligue, qui a indiqué que d’autres concepts répertoriés font l’objet d’études de déconstruction de la part de son unité spécialisée et de ses centres de recherche à travers le Maroc. Le secrétaire général de la Ligue, Ahmed Abbadi a affirmé que ce projet scientifique vise à rapprocher les concepts en partant de la « vision authentique » du coran et de la sunna, tels que « le jihad », « la guerre sainte », « la jizia » et d’autres concepts utilisés pour justifier les campagnes de haine et de violence menées au nom de l’islam.

La Ligue souhaite « rapprocher du public ces concepts » et clarifier « la véritable position de l’islam » à leur égard.

Un long processus de déconstruction

Le travail de la Ligue Mohammedia des oulémas s’inscrit donc dans la durée. Les écrits récemment publiés font partie d’une série intitulée « l’Islam et le contexte contemporain », qui compte déjà sept études : «  étude dans la déconstruction du discours extrémiste et du concept de la jizya », « déconstruction du concept du jihad », « concept de la hakimiya (selon lequel le pouvoir revient à Dieu seul) », « réalité de la guerre sainte pour répandre la parole de Dieu et défendre les opprimés », « De la khilafah à l’État : lecture dans le contexte et déconstruction du concept », et « État islamique : lecture dans les conditions et le foisonnement du discours extrémiste. »

Le 14 novembre 2015, une fatwa (avis religieux) avait été émise par le Conseil supérieur des oulémas, instance officielle regroupant les oulémas du Maroc. L’institution a corrigé la notion de « jihad » en rejetant les interprétations faussées que lui accolent les groupes djihadistes comme « l’État islamique  ». Le Conseil avait réagi au lendemain des attentats de Paris qui avaient fait plus de 130 victimes.

Lire aussi : Une fatwa des Oulémas du Maroc contre l’amalgame « jihad » et « terrorisme »

article suivant

Un premier suspect arrêté dans l'affaire des viols présumés sur les saisonnières marocaines

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.