Casablanca : La police enquête sur une mystérieuse profanation d'une mosquée à Lissasfa

Une mosquée a été profanée le 14 novembre au quartier casablancais Lissasfa. Une femme est soupçonnée d'être impliquée dans cet acte.

Par

Photo d'illustration. © DR

Après la prière du Ishaa du 14 novembre dans une mosquée à Lissasfa (Casablanca), un imam a découvert avec « stupeur » la salle de prière réservée aux femmes, sens dessus dessous. L’enceinte du lieu ainsi qu’un coran ont été profanés avec de l’urine et des selles, nous détaille une source policière. Interrogé sur l’incident, l’imam de la mosquée soupçonne une femme d’avoir commis ce délit. « L’investigation est toujours en cours, aucune personne n’a été arrêtée pour le moment » a-t-il précisé.

La femme soupçonnée d’être impliquée dans cet acte de profanation aurait demandé, avant la prière de Ishaa, la direction de la mosquée réservée aux femmes. Après la prière et au moment où la salle s’est vidée, une fidèle alerte l’imam sur l’incident. « Je ne pense pas que cette personne soit dans un état normal » estime notre source.

Ce n’est pas le premier acte du genre constaté dans la ville de Lisassfa, écrit Assabah dans son édition du 15 novembre. En l’espace d’un mois, quatre salles de prière réservées aux femmes auraient été profanées dans ce quartier.

article suivant

Horst Kohler en tournée dans la région à partir du 23 juin

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.