Akhannouch refuse de se voir imputer le retard pris dans la formation du gouvernement

Aziz Akhannouch refuse qu’Abdelilah Benkirane lui fasse porter la responsabilité de l’échec de la formation de la majorité.

Par

Aziz Akhannouch mènera les négociations au nom du RNI avec Abdelilah Benkirane

La réponse d’Aziz Akhannouch n’aura pas tardé. Accusé par Abdelilah Benkirane d’« d’humilier la volonté des citoyens » et de se comporter comme s’il « était le Chef du gouvernement », le président du RNI a rétorqué. Dans une déclaration écrite adressée à Telquel.ma , le ministre sortant de l’Agriculture refuse que le Chef de gouvernement impute son incapacité de former une majorité au parti de la colombe.

Pour Akhannouch, les attaques de Benkirane « nuisent à l’institution du Chef de gouvernement […] et à sa relation avec les acteurs politiques ». Le nouveau leader du RNI précise également que « la Constitution est claire et donne au Chef de gouvernement la liberté de former sa majorité ».

A l’issue des élections législatives du 7 octobre, le PJD a obtenu 125 sièges. Le parti de la lampe a scellé une alliance avec l’Istiqlal qui a remporté 46 sièges, et avec le PPS qui a remporté 12 sièges.

article suivant

L’histoire du Maghreb vus par Laroui