Nabila Mounib/Ilyas Elomari : Le clash

Nabila Mounib avait remit en question le niveau de qualification du patron du PAM, ce dernier n’a pas tardé à réagir.

Par

Le 6 août dernier Nabil Mounib, secrétaire général du parti socialiste unifié (PSU) avait ciblé Ilyas El Omari en déclarant dans une conférence à Fès que l’homme fort du Parti authenticité et modernité (PAM) n’était pas apte à diriger un gouvernement.« Les Marocains n’accepteront qu’une personne qui n’a même pas pu dépasser la 3e année collège devienne chef du gouvernement » a déclaré la chef du PSU, selon des sources médiatiques.

La réponse de Ilyas El Omari n’a pas tardé. Dans une interview accordée le lendemain, le 7 août, au site Badil.info, le SG du PAM déclare qu’il prépare son doctorat en Suisse, et rajoute dans le même interview : « Mme Mounib, que je respecte, a pu faire ses études car son père était dans une situation financière aisée, ce qui n’était pas le cas de mon père (…)  Ce comportement ne fait pas partie des valeurs de gauche (…)  Je lui demande d’aller se renseigner sur les origines et les parcours des leaders de gauche partout dans le monde ».

Avant de contribuer à la constitution du PAM, Ilyas Elomari a fondé, en 2002,  la Gauche socialiste unifiée (GSU), parti ancêtre du PSU, dont la chef de file actuelle n’est autre que Nabila Mounib.

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.