Fès: Ils falsifiaient des diplômes pour faire obtenir des cartes de séjour à des étrangers

Des ex-fonctionnaires de police et deux ressortissants d'origine congolaise ont été arrêtés à Fès pour falsification de documents en vue de faciliter le renouvellement des cartes de séjour au Maroc.

Par

DR

Cinq personnes, dont des ressortissants subsahariens, des retraités du cycle de la sûreté nationale et un auxiliaire d’autorité révoqué, «accusées de faux, usage de faux et participation», ont été déférées devant le parquet général du tribunal de première instance de Fès,  selon un communiqué de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) datant du 3 avril et relayé par la MAP.

Selon la DGSN, la police de Fès a arrêté un ressortissant congolais en flagrant délit de présentation d’un diplôme universitaire falsifié pour le renouvellement de sa carte de séjour au Maroc. «Les premières investigations ont démontré que ce dernier a obtenu ce document de l’un de ses concitoyens actifs dans le domaine de la falsification», ajoute la même source.

Le concitoyen, également arrêté,  falsifiait des documents et diplômes universitaires pour faciliter aux étrangers l’obtention de cartes de séjours, en collaboration avec un auxiliaire d’autorité révoqué et deux fonctionnaires de police en retraite et en contrepartie de sommes d’argent.

Les opérations de perquisitions menées par les services de sécurité dans le cadre de cette affaire, ont abouti à la saisie de plusieurs cartes vierges d’enregistrement des étrangers, des imprimés de procès-verbaux et des demandes d’obtention de la carte de séjour au Maroc, ainsi que des ordinateurs, des imprimantes et des photocopieuses utilisées dans la falsification.

Les suspects ont été placés en garde à vue avant d’être déférés devant le parquet général, après la fin de l’enquête.