Abdelilah Benkirane affiche son rejet du mariage gay

Selon le chef du gouvernement, l'Etat ne doit pas intervenir dans la vie des homosexuels mais la reconnaissance de leurs droits au point d'autoriser le mariage gay est exclue.

Par

Abdelilah Benkirane
Crédit : World Economic Forum

Lors d’une conférence qui s’est tenue au siège du PJD le 14 février, le chef du gouvernement et secrétaire général du PJD Abdelilah Benkirane est revenu sur ce qu’il a appelé « le phénomène de l’homosexualité au Maroc ». « En Europe et partout dans le monde, la question des droits des homosexuels est devenue une grande affaire. Ces mêmes gouvernements veulent obliger tous les pays à adopter cette cause », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « Personnellement je pense que l’Etat ne doit pas intervenir dans la vie des homosexuels, mais de là à ce que la société accepte que ce phénomène soit aussi toléré que dans des pays européens, à travers un mariage reconnu socialement, cela n’est à mon sens pas possible. Cela n’est pas dans l’intérêt de l’individu, de la famille et n’est pas acceptable pour la religion »

article suivant

Témoin d'un réchauffement avec la Mauritanie, Hamid Chabar rencontre le président Ould Abdelaziz   

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.