Loubna Abidar agressée et moquée à Casablanca

Loubna Abidar affirme avoir été agressée le 5 novembre à Casablanca pour son rôle dans Much loved.

Par

Loubna Abidar a été agressée dans la soirée du 5 novembre à Casablanca, selon ce que l’actrice affirme sur les réseaux sociaux. Dans une vidéo postée sur Facebook, l’actrice principale de Much loved apparaît le visage ensanglanté. « Aucun commissariat ni aucun médecin n’ont accepté de me soigner. Tout le monde se moquait de moi et disait “Enfin Abidar ! Tu t’es fait frapper !” », sanglote-t-elle. En ponctuant par « Tout ça pour un film que vous n’avez pas vu. Vous n’avez vu que ce que l’on a voulu vous montrer sur internet. Je m’en remets à Dieu ».

Des extraits du film, dans lequel Loubna Abidar interprète une prostituée marrakchie, circulent sur internet depuis sa présentation au Festival de Cannes en mai 2015. Sur la base de ces extraits, et confronté à de vives réactions, le ministère de la Communication avait alors interdit sa diffusion au Maroc. Hors du royaume, le film est au contraire récompensé par un Valois d’or et le prix de la meilleure actrice pour Loubna Abidar au Festival d’Angoulême.

La polémique suscitée le film avait conduit Nabil Ayouch à mettre ses acteurs sous protection. Loubna Abidar avait d’ailleurs révélé, craignant pour sa sécurité, qu’il lui était arrivé de porter une burqa pour sortir de chez elle.

Mise à jour: La préfecture de police a démenti quelques heures après la publication de cette vidéo la version de Loubna Abidar. Les services de police de la ville rejettent catégoriquement les affirmations l’actrice et affirment avoir agit avec « professionnalisme« , précisant que l’héroïne de Much loved a refusé de signer le PV et n’a pas livré le lieu et les circonstance de l’agression dont elle parle.