Régionales et communales: à retenir en chiffres et infographies – Telquel.ma

Régionales et communales : à retenir en chiffres et infographies

Voici, en chiffres et infographies, ce qu'il faut retenir du scrutin du 4 septembre.

Par

Lors des élections communales de 2015, trois partis se sont classés au top 3. Il s’agit du PAM qui a obtenu 6655 sièges, l’Istiqlal avec un nombre de sièges de 5106 et le PJD qui a pu décrocher 5021 sièges.

En terme de nombre de voix, c’est le parti d’Abdelilah Benkirane qui récolté le plus grand nombre avec 1,5 millions de voix sur les 7 772 000 de citoyens  qui se sont exprimées, suivi du PAM avec 1 330 000 de voix et  de l’Istiqlal avec 1 070 000 voix.

En ce qui concerne les régionales, le PJD est arrivé en tête (174 sièges) devant le PAM (132 sièges) et l’Istiqlal (119 sièges).

Lire aussi : Voici les localités que le PJD tient absolument à présider

– 46 personnes arrêtées

1244 plaintes ont été déposées aux parquets généraux, selon un communiqué de la commission gouvernementale du suivi des élections. Parmi ces plaintes, dont l’origine n’est pas précisée, 124  ont fait objet de poursuites judiciaires. Sur 258 personnes visées, 46 d’entre eux sont actuellement en état d’arrestation, d’après la même source.

Le PJD en force à Casablanca, Fès et Marrakech

Au niveau du conseil de la ville de Casablanca, le PJD dispose d’une majorité absolue avec 74 sièges suivi de l’autre parti de a majorité gouvernementale, le RNI avec 23 sièges et du parti du maire sortant Mohamed Sajid (UC) qui a récolté 20 sièges.

RÉPARTITION DES SIÈGES DU CONSEIL DE LA VILLE DE CASABLANCA

Quant à la ville de Marrakech, le PJD s’accapare au Conseil de la ville 40 sièges. Le PAM est deuxième avec 22 sièges et le RNI troisième avec 11 sièges.

RÉPARTITION DES SIÈGES DU CONSEIL DE LA VILLE DE MARRAKECH

Pour la ville de Fès, le PJD obtient  la majorité absolue avec un nombre de sièges de 72 et détrône ainsi largement l’Istiqlal qui arrive en deuxième position avec seulement 19 sièges. Le RNI est troisième avec seulement deux sièges.

RÉPARTITION DES SIÈGES DU CONSEIL DE LA VILLE DE FÈS

Manque de parité dans les bureaux de vote

Selon l’ONG néerlandaise Gender Concerns International, qui travaille sur l’approche genre et était présente comme observateur pendant ces élections, la présence féminine était « faible » parmi les présidents des bureaux de vote et les coordinateurs des bureaux centraux.

Si 45 % des électeurs sont des électrices, l’ONG regrette que les différents bureaux de vote n’aient pas intégré l’approche genre dans leurs statistiques, afin de fournir des chiffres plus précis. Gender Cencerns International souligne aussi que les observateurs nationaux étaient en majorité des hommes.  

Lire aussi : Deux fois plus de femmes dans les conseils communaux

article suivant

L’OMS veut mettre fin aux tests de virginités

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.