Prison avec sursis pour les quatre déjeûneurs de Jamaa El Fna

Les quatre jeunes arrêtés à Marrakech pour avoir déjeuné en pleine journée sur la place Jamaa El Fnaa ont été condamnés à 2 mois de prison avec sursis.

Par et

Place Jamaâ El Fna, Marrakech
Place Jamaâ El Fna, Marrakech. Crédit : Alain Bachellier

Quatre jeunes arrêtés à Marrakech pour n’avoir pas respecté le jeûne du ramadan ont été condamnés, le 14 juillet, à deux mois de prison avec sursis selon Omar Arbib, le représentant local de l’Association marocaine des droits humains (AMDH).

« Ce jugement est courageux même si nous aurions souhaité qu’ils soient innocentés », a déclaré Omar Arbib à Telquel.ma. Le représentant de l’AMDH a également rappelé que le jugement prend également en compte le fait que le groupe de jeunes était en possession de résine de cannabis. L’article 222 du Code pénal punit la « rupture publique du jeûne » pendant le mois de ramadan d’une peine pouvant aller jusqu’à six mois de prison ferme.

Un cinquième jeune, âgé de moins de 18 ans, sera présenté pour le même motif vendredi devant un juge des mineurs. Le groupe de jeune a été  arrêté le 6 juillet à Marrakech. Ils accompagnaient un de leurs amis à l’aéroport, mais il « semble que la chaleur les ait poussés à acheter du jus de fruits à des vendeurs de la place Jamaa El Fna et à boire en public », avait déclaré à l’AFP M. Arbib.

(Avec AFP)

 

article suivant

Les vols à destination du Maroc suspendus pour deux semaines à partir du 29 novembre