Manuel Valls : « La France est l’amie du Maroc »

Lors d’une intervention à l’Assemblée nationale, le Premier ministre français a évoqué les relations entre la France et le Maroc en faisant part de son souhait de voir les deux pays se rapprocher.

Par

Le premier ministre français, Manuel Valls. Crédit: AFP
Le Premier ministre français, Manuel Valls. Crédit: AFP

Lors d’une intervention à l’Assemblée nationale, le Premier ministre français a évoqué les relations entre la France et le Maroc en faisant part de son souhait de voir les deux pays se rapprocher.

« La France est l’amie du Maroc, le Maroc est l’ami de la France ». C’est en ces termes que le Premier ministre français, Manuel Valls, a répondu à la question qui lui a été adressée par le député UMP Luc Chatel. Un éclaircissement demandé sur la présence du porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, à une manifestation pro-Polisario ainsi qu’une intervention de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, au sujet du roi Mohammed VI. Suite à cette question du président du groupe d’amitié France-Maroc à l’Assemblée nationale française, le Premier ministre a ajouté que les deux pays doivent «  dépasser cet épisode (la crise diplomatique entre les deux pays, ndlr) basé sur de nombreuses incompréhensions ».

Lire aussi : Chronologie de la détérioration diplomatique Maroc – France

Le Premier ministre socialiste a également évoqué l’annulation de la visite de Salaheddine Mezouar à Paris. A ce sujet il a déclaré que « le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius s’est entretenu avec son homologue marocain Salaheddine Mezouar à plusieurs reprises ces dernières semaines. La France fait de nombreuses propositions pour renouer rapidement les liens étroits avec les autorités marocaines ».

Manuel Valls a également confirmé la rencontre prévue entre les ministres de la Justice des deux pays le 29 janvier. Il a également souligné l’importance du royaume dans la lutte contre le terrorisme, l’islamisme radical et le trafic de drogue. Il a également indiqué que le rapprochement avec le Maroc est « la volonté absolue du président de la République et du gouvernement français ».

Lire aussi : Les dessous de la brouille diplomatique Maroc-France

article suivant

Ce que gagnent les intermédiaires sur le prix de la sardine (rapport)

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.