Bientôt la fin des thermomètres au mercure au Maroc ?

Si la « Convention Minamata » vient à être adoptée et votée, le Maroc ne pourra plus ni importer ni utiliser de mercure.

Par

mercure
Photo : DR

Le projet de loi relatif à l’adoption de la « Convention Minamata » a été publié sur le site du secrétariat général du gouvernement (SGG) lundi 26 janvier. La convention avait été signée par plus de 140 pays, le 10 octobre 2013, à l’occasion d’une réunion organisée sous l’égide de l’ONU à Kumamoto, au Japon.

Les membres signataires s’engagent à ne plus importer, ni produire, ni − à terme − utiliser de mercure, en raison de sa toxicité sur l’environnement et la santé. En effet, une exposition prolongée nuit au système immunitaire et peut avoir de graves impacts sur la santé. Par ailleurs, cette convention prévoit que, d’ici 2020, des produits utilisant le mercure disparaitront, dont notamment les thermomètres.

Pour que le Maroc applique les termes de la convention, il faut encore que le texte soit adopté par le Conseil de gouvernement, puis par le parlement, et publié au Bulletin officiel. La publication du texte de loi sur le site du SGG est donc un premier pas.

Lire aussi : Safi, ville polluée, lutte pour sa survie écologique

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.