Les selfies d'un macaque et les droits d'auteur

Les selfies d'un macaque et les droits d'auteur

Depuis deux ans, un photographe animalier se bat contre le site Wikipédia à propos de selfies pris... par un singe lui ayant volé son appareil photo.

Par

Deux selfies pris par ce macaque à crête noire.
Deux selfies pris par ce singe créent un litige de droits d'auteur. Crédit : David Slater (enfin presque)

C’est en 2011 que David Slater, photographe animalier, se balade dans un parc national indonésien. Profitant d’un instant de distraction, un macaque à crête noire lui subtilise l’un de ses boitiers et mitraille ainsi pendant quelques minutes, en prenant une centaine de clichés. Parmi ceux-ci, de magnifiques selfies qui feront rire le monde entier tant ils paraissent consciemment pris.

Repérant le cliché sur la toile, Wikimedia, un site affilié à Wikipédia, se permet de le reprendre sous la licence libre de droit Wikipedia Commons, l’ajoutant à une base de données de plus de 22 millions d’images. Ainsi, tout le monde peut utiliser l’image gratuitement, sans ne rien devoir à son auteur. Le photographe, s’estimant propriétaire de l’image, a ainsi attaqué plusieurs fois Wikipédia, menaçant aujourd’hui d’attaquer le site en justice.

Pourtant, Wikimedia campe sur ses positions. Selon la banque d’images, « pour réclamer les droits, le photographe devrait avoir apporté une contribution significative au cliché final, et, là encore, il ne serait pas propriétaire de la photographie initiale ». Nouvelles singeries juridiques à prévoir.

article suivant

Genève II: Le Maroc insiste pour une solution « réaliste et pragmatique » au conflit

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.