Etude: 98% des Marocains intéressés par les banques islamiques

Crédit photo: AFP

Les banques islamiques devraient bientôt débarquer au Maroc. Une grand majorité de Marocains font part d’un intérêt certain pour ces institution 

De nombreuses banques ou filiales islamiques de banques marocaines attendent encore l’approbation du projet de loi régulant les activités de ces institutions au royaume. Ce projet de loi a été adopté par la commission des finances de la première chambre du parlement le mercredi 18 juin, en attendant le vote en session plénière. L’arrivée de ces banques est manifestement attendue par une large partie de la population marocaine. En effet, selon une étude menée par l’Ifaas (Islamic Finance Advisory & Assurance Services) en juin 2012 et publiée en avril 2014, environ 98% des Marocains ont exprimé leur intérêt pour les banques islamiques.

 Une grande partie des Marocains dans l’attente

Parmi ces 98 %, 78,8 % des sondés se déclarent «  très intéressés » par les produits issus de la banque islamique, tandis que 18,6 % sont « assez intéressés », contre 1,6% qui « ne sont pas particulièrement intéressés ». A noter que 1% des sondés ne sont pas « du tout intéressés » par les produits bancaires estampillés halal. Néanmoins, malgré l’intérêt généré par les produits bancaires islamiques, une grande part des sondés ne souhaitent pas directement déplacer leurs fonds vers les banques de ce type.

Plus d’un tiers des sondés (35,9 %), ont déclaré vouloir « attendre et voir les méthodes des banques islamiques avant d’ouvrir un compte », tandis que 4,9 % des personnes interrogées comptent maintenir un compte bancaire traditionnel tout en ouvrant un autre dans une banque islamique.  Environ 1 % des interrogés ne comptent pas ouvrir de comptes « halal ». Enfin, 30,5% des interrogés prévoient d’ouvrir des comptes en banque dans des établissements islamiques et de fermer leurs comptes « traditionnels ».

Les Marocains gênés par l’intérêt bancaire  

Dans le cadre de l’étude réalisée par l’Ifaas, les sondés ont également été interrogés au sujet de leurs banques et de l’« islamité » de celles-ci.  Ainsi, 85%  des interrogés ont déclaré  ne pas savoir si leurs banques sont conformes aux préceptes de la charia.

Au sujet du système d’intérêts des banques, considérés comme « haram », environ deux tiers (65,9%) des personnes interrogées se déclarent être « très gênées » par ce système, 20,9% des sondés sont «assez gênés ». Seulement 5,3% des Marocains ne sont pas du tout gênés par les intérêts.

Vous pouvez lire le rapport de l’IFAAS ici

article suivant

Bouygues et Thalès, derniers candidats au mégaprojet de surveillance de Casablanca