A l’affiche. Jamel et le Marsupilami

Par

Dan Geraldo (Alain Chabat) est un reporter TV vantard mais bidon, chargé de dénicher un scoop sur une tribu d’Indiens de Palombie – une contrée imaginaire d’Amérique du Sud, dirigée par un dictateur fan de Céline Dion. Dans la jungle, Dan Geraldo est guidé par Pablito (Jamel Debbouze), un petit escroc local, pas toujours verni, mais qui lui permettra de faire une trouvaille journalistique exclusive : le Marsupilami, animal mythique jaune à la queue démesurée, existe vraiment… L’adaptation cinématographique des aventures du Marsupilami, cette créature de bande dessinée née en 1952 dans les pages de Spirou et Fantasio des mains du dessinateur belge Franquin (Gaston Lagaffe), aurait pu être ennuyeuse à mourir. Sauf que c’est Alain Chabat qui s’y colle : le résultat est donc hilarant. Comme dans Astérix et Obélix : mission Cléopâtre, l’ancien membre de la troupe comique des Nuls parvient à s’insérer dans l’univers de la bande dessinée originale, en le parsemant de gags actuels et décalés, comme cette tribu d’Indiens d’Amazonie chantant un hymne de supporters de football. Et puis, il y a Jamel Debbouze, victime du crachat d’un lama, ou encore d’un viol de l’oreille par un mini-chien… Fous rires garantis !

Sur la piste du Marsupilami, d’Alain Chabat, au Mégarama

article suivant

Mouvement de 38 % des agents d'autorité après les instructions royales à Laftit

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.