sciences

Tout ce qu'il faut savoir sur la Nintendo Switch

Crédit: Nintendo
Tout ce qu'il faut savoir sur la Nintendo Switch
janvier 13
18:19 2017
Partager

Nintendo a dévoilé les détails de sa nouvelle console, très attendue par les fans de la marque à travers le monde et surtout les actionnaires du géant nippon qui espèrent un retour tonitruant sur le segment de la console de salon.

Nintendo a enfin levé le voile sur la Switch, sa nouvelle console hybride, utilisable à la fois comme machine de jeu de salon et comme portable. C’est à Tokyo que le pionnier japonais du gaming a choisi de faire son annonce le 13 janvier. Le fabricant nippon a révélé toutes les fonctionnalités inédites de cette console, son prix (près de 3000 dirhams) et une date de lancement (le 3 mars).

Le design et le concept de la Switch avaient déjà été partiellement présentés. Il s’agit toujours d’une console en forme de tablette dans laquelle se glissent deux petites manettes. Elle peut être soit branchée à un téléviseur à l’aide de son socle, ou alors être utilisée directement en mobilité grâce à son écran tactile.

Connu pour ses concepts décalés par rapport à la concurrence, Nintendo n’a pas dérogé à son habitude en présentant une machine très éloignée de ce que proposent ses principaux concurrents: la Playstation 4 de Sony et la Xbox One de Microsoft. Alors que les principaux acteurs du secteur vidéoludique misent sur des mises à jour techniques plus véloces de leurs machines (à travers la PS4 pro et le futur projet Scorpio), Nintendo met  à nouveau en avant un concept qui se veut davantage grand public.

1484284362-9645-capture-d-ecran (1)

Le nouveau Zelda est prometteur, bien que graphiquement en retrait comparé aux productions actuelles. Crédit: Nintendo.

"La Switch permettra des jeux auxquels il était impossible de jouer jusqu'à présent", a expliqué sur scène un responsable du développement de Nintendo, cité par l'AFP. "C'est une console de jeu qui permet de s'amuser avec une autre personne, plutôt qu'avec une machine", grâce à ses deux manettes qui interagissent dans l'environnement réel, a-t-il ajouté.

Les deux manettes de la machine peuvent être associées pour en faire un contrôleur complet, mais aussi dissociées pour permettre à deux personnes de jouer devant leur téléviseur ou l’’écran de la Switch. Les manettes, baptisées "JoyCon", intègrent un système de reconnaissance de mouvement à l’image de la Wii. Nintendo a démontré le potentiel de ces nouvelles fonctionnalités en présentant une nouvelle licence baptisée "Switch 1,2".

Nintendo a révélé de nouveaux détails sur les jeux qui accompagneront la sortie de la console. Il s'agit notamment de "Zelda: Breath of the Wild" attendu à la sortie de la Switch en mars. Nintendo a d'ailleurs mis en ligne un trailer du jeu.

Autre sortie attendue sur Switch courant 2017, celle de "Super Mario Odyssey". Pour la première fois, le plombier moustachu va explorer des décors urbains et réalistes (notamment New York), en plus des univers colorés auxquels il nous a habitués jusque-là. On nous promet un open world aussi riche que ceux des meilleurs jeux Mario en 3D (Super Mario 64 et Mario Sunshine).

Pour le reste, Nintendo est resté avare en annonces, confirmant simplement le portage de jeux déjà sortis sur Wii U et qui seront remis au goût du jour à l’image de Mario Kart 8. Le jeu multijoueur aux couleurs chatoyantes Splatoon va s'offrir un nouvel opus et le célèbre jeu de rôle Skyrim sera aussi disponible plus tard pour la machine.

Nintendo, dont l’ancienne console avait justement pâti du manque de jeux, et notamment du peu d’engouement des éditeurs tiers, s’est voulu rassurant sur ce point.  "50 studios de développement sont impliqués dans la création de 80 jeux", a annoncé Yoshiaki Koizumi, un dirigeant de Nintendo, qui est aussi le producteur du nouveau "Super Mario Odyssey". Le géant Electronic Arts est monté sur scène pour présenter un nouveau Fifa, mais guère plus pour l'heure.

La question du prix a cristallisé l’attention de la presse spécialisée et du monde de la finance. La console sera vendue près de 3 000 dirhams, soit plus cher que ce que prévoyaient les analystes qui tablaient sur 250 dollars (2 500 dirhams). Résultat: l’action de Nintendo a baissé de 5,75% à la clôture de la bourse de Tokyo.

Le président de Nintendo Tatsumi Kimishima Crédit: Nintendo

Le président de Nintendo Tatsumi Kimishima Crédit: Nintendo

Auteur d’un carton avec la Wii sortie en 2006, Nintendo n’a pas réussi à rééditer cet exploit avec la Wii U. Le fabriquant nippon est désormais attendu au tournant et joue pratiquement sa survie dans le secteur de la console de salon.

"Personnellement je suis très enthousiaste car je pense que c'est une console accessible au plus grand nombre. Elle est très différente de la PlayStation 4 et j'aurai sans doute les deux à la maison. La PS4, elle, ne s'emporte pas à l'extérieur", a commenté pour l'AFP Yusuke Tomizawa, un responsable d'une section de développement de jeu du célèbre éditeur Bandai Namco.

Crédit: Nintendo

La Nintendo Switch sera vendue au lancement au prix de 299 dollars, soit plus cher que ses concurrentes PS4 et Xbox One. Crédit: Nintendo

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×