essentiel

Gdeim Izik : les victimes pourront se constituer partie civile

Crédit: AFP
Gdeim Izik : les victimes pourront se constituer partie civile
décembre 13
10:36 2016
Partager

Les victimes de Gdeim Izik pourront désormais se constituer partie civile, tandis que le procès civil s'ouvre le 26 décembre.

Les victimes des événements de Gdeim Izik, pourront désormais se constituer partie civile, a affirmé le secrétaire général du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Mohamed Sebbar, le 11 décembre, lors de son passage dans l'émission Confidences de presse sur la chaîne 2M.

Les familles ne pouvaient pas jusqu'alors se constituer partie civile devant le tribunal militaire. Grâce à l'amendement de la loi et la présentation de tous les accusés devant le Cour d'appel de Rabat, elles jouiront désormais de cette possibilité. Le CNDH est à l'origine d'un mémorandum, présenté en juillet 2016 pour l'amendement de la procédure de jugement. « La loi a été amendée malgré l’absence de toute disposition internationale interdisant le jugement de telles affaires par les tribunaux militaires », a noté Sebbar. Et d'expliquer vouloir voir le procès se dérouler « dans des conditions normales, garantissant les conditions d'un jugement équitable pour préserver les droits des accusés et des victimes. »

Les 24 personnes arrêtées suite aux événements de Gdeim Izik, survenus en 2010, sont accusées de « constitution de bandes criminelles » et de « violences sur les forces de l’ordre ayant entraîné la mort avec préméditation et mutilation de cadavres ». Leur procès civil s'ouvrira le 26 décembre.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss