Economie

Mohammed VI et Buhari officialisent l'ambitieux projet de gazoduc Nigéria-Maroc

Crédit: @BayoOmoboriowo
Mohammed VI et Buhari officialisent l'ambitieux projet de gazoduc Nigéria-Maroc
décembre 03
20:57 2016
Partager

Le Maroc et le Nigéria ont signé un accord bilatéral pour la construction d'un immense pipeline de gaz en Afrique.

Le Maroc et le Nigéria veulent doter le continent d’un pipeline de gaz qui va traverser toute la côte ouest africaine jusqu’au Maroc, et s’étendre vers l’Europe. Le roi Mohammed VI et le président nigérian, Muhammadu Buhari ont signé un accord bilatéral, samedi 3 décembre, pour concrétiser ce projet faramineux, sur lequel peu de détails filtrent encore.

La longueur précise de l’ouvrage n’a pas été annoncée pour le moment. Le détail du montage financier, qui devrait mobiliser des milliards de dirhams selon des estimations, n'est pas non plus connu à ce stade. L’on sait seulement pour l’heure que le Nigéria et le Maroc vont « joindre leurs efforts et coopérer étroitement à travers leurs fonds souverains respectifs, Nigeria Sovereign Investment Authority et Ithmar Al Mawarid (Ithmar Capital) ». Par ailleurs, un « organe de coordination bilatéral » a été mis en place par les deux pays pour suivre la réalisation du projet.

Un marché régional de l'électricité dans la mire

Ce projet de gazoduc va relier le Nigéria, un des pays dotés des plus importantes réserves de gaz en Afrique, avec le royaume qui espère de son côté diversifier son mix énergétique. Il est la concrétisation de discussions entamées à Marrakech en marge de la COP 22 entre Muhammadu Buhari et Mohammed VI, ont précisé les ministres des Affaires étrangères des deux pays, Salaheddine Mezouar et Geoffrey Onyeama, lors de la cérémonie de signature.

L’objectif du projet de gazoduc maroco-nigerian sera d’étendre un pipeline qui ne traverse actuellement que quatre pays ( Nigéria, Bénin, Togo et Ghana) vers le Maroc en passant par Dakar.

«En tant que projet majeur destiné à favoriser l’intégration économique régionale, le pipeline sera conçu avec la participation de toutes les parties prenantes, dans le but d'accélérer les projets d’électrification dans toute la région », peut-on lire dans le communiqué conjoint.

Ce gazoduc devrait donner naissance à un « un marché régional compétitif de l’électricité, susceptible d’être relié au marché européen de l’énergie, de développer des pôles industriels intégrés dans la sous-région dans des secteurs tels que l’industrie, l’agro-business et les engrais », promettent ses initiateurs.

En officialisant cet projet d’envergure, le Maroc dame le pion à son voisin, l’Algérie. Le pays de Bouteflika avait négocié en 2002 avec le Nigéria un projet similaire de gazoduc qui traverse le Sahel et l’Algérie pour atteindre les portes de l’Europe. Ce projet est finalement resté lettre morte pour des raisons de financement et de sécurité. Le projet marocain devrait emprunter une voie plus sécurisé, ont précisé pour leur part nos confrères d’Economie&Entreprise, qui avaient révélé l’information en exclusivité, citant une source en off : « Bien que couvrant une plus longue distance et justifiant d’un coût supérieur, le pipeline proposé par le Maroc a plus de chances d’aboutir, car il remplit toutes les conditions de sécurité et de financement ».

Il reste maintenant à connaître le tracé et les détails de financement de cet ambitieux projet gazier.

Source: Geomondial.fr

Source: Geomondial.fr

En rouge et en pointillés: le tracé du projet de gazoduc entre l'Algérie et le Nigéria et qui est resté lettre morte.

Outre cette annonce, les deux pays ont signé 14 accords ce samedi: 

-Accord relatif au partenariat stratégique entre Nigeria Sovereign Investment Authority (NSIA) et Ithmar Al Mawarid (ITHMAR CAPITAL). Il a été signé par le directeur exécutif d’Ithmar Al Mawarid, M. Tarik Senhaji, et le directeur général de NSIA, M. Uche Orji.

- Mémorandum d’entente entre Nigeria Sovereign Investment Authority (NSIA) et Ithmar Al Mawarid (ITHMAR CAPITAL), signé par MM. Tarik Senhaji et Uche Orji.

- Accord sur l’encouragement et la protection réciproques des investissements, signé par le ministre de l’Economie et des Finances, M. Mohamed Boussaid, et le ministre nigérian des Affaires étrangères, M. Geoffrey Onyeama.

- Mémorandum d’entente entre la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), et l’association nigériane «Girls Child Concerns », signé par le président délégué de la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, M. Mostafa Terrab, le directeur général de l’OFPPT, M. Larbi Bencheikh et la présidente de l’association «Girls Child Concerns», Mme. Mair Mandara.

- Accord-cadre de coopération scientifique et technique entre l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la National Geologic Survey Agency (NGSA), signé par la directrice générale de l’ONHYM, Mme Amina Benkhadra, et le directeur général de NGSA, M. Alex Ndubuisi Nwegbu.

- Mémorandum d’entente entre le groupe Crédit Agricole du Maroc et Nigeria incentive based risk sharing system for agricultural lending (NIRSAL), signé par le président du directoire du groupe Crédit Agricole, M. Tariq Sijelmassi, et le directeur exécutif de NIRSAL, M. Abdulhameed Aliyu.

- Mémorandum d’entente sur une collaboration potentielle entre le groupe Banque Centrale Populaire et Heirs Holdings, signé entre le président-directeur général du groupe Banque Centrale Populaire, M. Mohamed Benchaaboun, et le président de Heirs Holdings, M. Tony O. Elumelu.

- Convention de Coopération pour l’assurance technologique paramétrique en République fédérale du Nigéria (NAIC), signée entre le Président du directoire de la Mutuelle Agricole Marocaine d'Assurances (MAMDA), M. Hicham Belmrah, et le directeur exécutif de Nigerian Agricultural Insurance Corporation (NAIC), M. Bashir Haluri Binji.

- Accord-cadre de coopération entre l’Agence spéciale Tanger Med (TMSA) et Nigerian Ports authority (NPA), signé par le président du directoire de TMSA, M. Fouad Brini, et la présidente du directoire de NPA, Mme. Bala Usman.

- Mémorandum d’entente pour la création d’une joint-venture sur le commerce et la logistique, signé par le directeur général de la société nationale du transport et de la logistique (SNTL), M. Mohamed Ben Ouda, et le président du Nigérian Export Promotion Council (NEPC), M. Sidi Aliyu.

- Mémorandum d’entente entre Casablanca Stock Exchange (CSE) et Nigeria Stock Exchange (NSE), signé par le directeur général de CSE, M. Karim Hajji, et le directeur exécutif de NSE, M. Oscar Onyema Oon.

- Mémorandum d’entente pour le développement de hubs logistiques, signé par M. Mohamed Ben Ouda et le directeur général de «ALML Group», M. John Adebanjo.

- Mémorandum d’entente entre le groupe Attijariwafa Bank et United Bank For Africa (UBA-Nigeria), signé par le Président directeur général du groupe Attijariwafa Bank, M. Mohamed Kettani, et le président directeur général de UBA-Nigeria, Tony O. Elumelu.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×