Maroc

Benkirane: «les Occidentaux ne savent que donner des leçons»

Abdelilah Benkirane lors de son discours devant l'ONU. Crédit : ONU
Benkirane: «les Occidentaux ne savent que donner des leçons»
septembre 26
10:15 2014
Partager

Devant l’Assemblée générale de l’ONU, Abdelilah Benkirane a lu le discours de Mohammed VI où il appelle les pays occidentaux à soutenir le développement de « manière plus objective ».

A l’occasion du débat général de l’ONU, le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a prononcé un discours devant l’assemblée générale de l’organisation au nom du roi Mohammed VI . Une intervention durant laquelle le leader du PJD a appelé à plus de soutien de la part des pays occidentaux et a défendu la vision du roi concernant le développement.

Lors de son intervention, Abdelilah Benkirane a demandé à ce que les pays occidentaux soutiennent le développement de manière plus objective. « Les États occidentaux et les institutions qui en dépendent ne savent que donner des leçons, à profusion, et dans le meilleur des cas prodiguer quelques conseils. Quant au soutien qu'ils concèdent, il est très faible et est systématiquement soumis à conditions » a fait remarquer le chef de gouvernement.

Lire aussi : Pourquoi l’UE accorde 800 millions d’euros au Maroc

Pas de modèle unique de développement

Notant que le débat général était placé sous le thème de la réalisation et de la mise en œuvre « d’un programme transformateur de développement pour l'après-2015 », le souverain via le chef du gouvernement a fait remarquer qu’il n’existait pas un seul modèle de développement :

Chaque pays suit sa propre voie [en termes de développement, ndlr], en prenant en considération son développement historique, son héritage culturel, ses ressources naturelles et humaines, des circonstances politiques spécifiques, ainsi que des choix économiques et les obstacles qui lui font face.

Notations incomprises

Le roi par la voix du leader du PJD a également lourdement critiqué l’importance accordée aux systèmes de notations d'agences sur lesquels se basent certaines institutions pour accorder des prêts : « Ces critères ont montré leurs limites et, souvent, leur décalage par rapport à la réalité des États du Sud, ainsi que leur incapacité à présenter une image objective sur le niveau de développement humain dans ces pays ».

Lire aussi : Agences de notation. Le Maroc, pays à risque ?

En guise de remplacement à ce système de notation, Benkirane reprenant les mots du roi a suggéré que le capital immatériel soit adopté comme critère pour accorder des aides, car il « repose sur une série de données liées au vécu des populations, telles que la sécurité et la stabilité, les ressources humaines ainsi que le niveau des institutions, et la qualité de la vie et de l‘environnement ». A noter que Abdelilah Benkirane a été appelé à représenter le Maroc à l’Assemblée générale de l’ONU à la place du roi.

Tags
Partager

Lire aussi

  • karlmarx

    Et monsieur benkirane ne sais qu'augmenter les prix

    • bachir

      M.Benkirane a bien fait de décompenser certains biens parce que c'était trop injuste. de un, s'il l'a fait c'est avec la bénédiction du Roi. En plus cela coute très très cher. Alors pourquoi entretenir un système injuste et couteux ?

      • Équité sociale

        D'accord avec vous Bachir sur le fait que celles-ci étaient injustes car elle concernaient principalement les riches qui consomment le plus de denrées énergétiques subventionnées. Seulement je pense que ce choix a été fait à la manière d'un épicier qui cherche à combler le déficit en puisant ici et là.
        A mon humble avis, il faut trouver des solutions à long terme. Nous savons tous que les plus mauvais payeurs sont ceux qu'en ont la plus grande capacité. La majeure partie des recettes d’impôts proviennent de l'IR (des salariés) et de l'IS des sociétés côtées -tenue à la transparence- , le reste des entreprises s'arrangent pour déclarer des résultats négatifs afin de payer une cotisation minimale.
        Je pense que notre pays doit, bien entendu, suivre son propre modèle de développement et nous devons être solidaires et prélever des sommes d'argents plus importantes aux plus riches afin de permettre aux plus démunis qui constituent la majeure partie de la population de consommer et d'entreprendre. Ceci ne peut être que bénéfique à l'économie et à la croissance! Malheureusement nous savons bien que dans toutes les sociétés du monde le pouvoir de pression économique est détenu (logiquement) par les plus riches , c'est la raison pour laquelle l'état doit être fort dans ses décisions pour redistribuer les richesses en vue d'une plus grande équité sociale (soins, éducation, habitation...) et économique (consommation, investissement...).
        Sachez aussi que je ne demande qu'à être contredit, argument à l'appui bien sûr !

      • brahim

        je note que le premier argument que vous soulevez est qu'il l'a fait "avec la bénédiction du roi". L'argument du coût vient en second, avec le "en plus" préliminaire qui lui confère un caractère accessoire. Très instructif...

    • Adam 2

      bayna 3lik 9ari f z7am

      bdel dik karlmax o kteb blastha hdidane

  • aziz rbendez USA

    Bon message du Roi!! Benkirane premier ministre pour representer les marocains!
    Benkirane weld nasse wakha hakdak!! machi chi hallouf mderrem! rahe si il pouvait il aurait
    netoye l9adia mais malhueresment le lobby dial chelahbia ne le laisse pas travailler! la 7awela wala 9owwa!!

  • sahrane

    Alors si les régimes tiers modistes , quémandent des subventions, a n’en plus finir afin de les engloutir, dans des salaires exorbitants, des voitures de luxe pour les hauts dignitaires qui ne sont pas digne, fonctionnaires qui ne fonctionnent pas ,corruptions ,malversations , gaspillage de deniers publics, c’est sûr qu’ils vont se faire apostropher et ainsi appeler à l’ordre , alors c’est quoi ,qu’il espère le bouffon du roi , recevoir un chèque en blanc, pour que ses ministres , gouverneurs, généraux……mènent une vie d’opulence, qui dépasse et de loin les standards de l’Ouest , tandis que le peuple en arrache pour survivre , je pense qu’il vit dans une chambre à écho , déconnecté de la réalité du pays, et il ignore les fondamentaux de l’économie mondiale. Comme exemple, il peut pallier au carence de liquidité , par rapatriement des capitaux à l'abri fiscal à l’étranger , il ne s’agit pas juste d’offrir des incitatives comme ce qu’il a fait mais ,après la période de grâce ,il faut contraindre les banques à divulguer ,les clients véreux , comme d’autres pays ont fait avec succès ,la politique, du bâton et la carotte, mais notre bouffon national , ne veut pas s’aventurer vers cet avenue , par peur d’ouvrir la boite aux pandores, en l’occurrence les comptes des gros bonnets incluant ceux du roi des pieuvres entre autre.

  • sahrane

    Le système de développement ,est universel avec des nuances régionales ,les fondamentaux du développement ,sont comme suit par importance , l’éducation , la sante, la sécurité , l’entreprenariat , liberté de choix,(expression ,religion , mouvement, et surtout l’éradication de la corruption)ces leviers combinés contribuent à crée un climat d’appartenance et de créativité ,répartition de richesse , séparation du pouvoir et de l’économie ,pas besoin de vous faire dessin pour comprendre . Mais le dit système de développement prôné par le gouvernement, il est biaisé est désuet c’est le même modele appliqué un demi-siècle durant , et on voit le résultat , les gouvernements succédant en particulier, et le régime en général ,ont contribué par design, a la société qu’on a aujourd’hui tout le monde se rappelle de la fameuse phrase « affame ton chien il te suit » ,alors conséquence actuellement c’est le régime qui est dans la position du chien qui cours après sa queue, maintenant il blâme les bailleurs de fonds pour lui avoir demandé de rendre des comptes, et d’autant plus les éléments qui contrôlent les tenants et aboutissants du système font partie de l’engrenage polico-economique ,et conséquemment ,le gouvernement les traite avec des gants blanc , par peur, qu’ils ramassent leurs billes et rentrent chez eux.

  • Mohammed Bendali Yahya

    Normal.. Nous ne sommes encore que des élèves en tout!

    • abdlel

      Au Maroc il y a un premier ministre qui ne gouverne pas. Le palais maîtrise tous les rouages du pouvoir. Le Maroc malgré la signature de nombreux traités internationaux est loin de la démocraties. La situation sociale de la grande majorité des marocains, la corruption, l'inégalité des richesses, la situation de rente d'une minorité montre que le système politique marocain n'apporte pas de solution au peuple marocain

  • HAMID

    L EUROPE VEUT SAVOIR OU VA L ARGENT PRETER A CE ROI ET SON GOUVERNMENT , ALORS QUE BENKIRANE REPETE CE QUE LUI A RACONTER LE ROI D UNE MANIERE ILS VEULENT CONTINUER COMME TJRS RIEN NE PEUT SAVOIR OU VA L ARGENT POUR QU ILS CONTINUENT A ETRE DE PLUS EN PLUS RICHES

  • Alal Maari

    Benkirane: «les Occidentaux ne savent que donner des leçons»
    Et nous les orientaux, que savons-nous faire?

    • gonzales

      offrir vos femmes et vos enfants aux touristes sexuels et pedophile OCCIDENTAUX
      quel comble de l ironie.....

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss