Emploi : près de 27.000 travailleurs marocains à l’étranger à fin août selon Younes Sekkouri

Près de 27.000 Marocains ont intégré le marché du travail à l’étranger à fin août dernier, a indiqué, lundi 17 octobre, le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri.

Par

Le ministre de l'Inclusion économique, de la petite entreprise, de l'emploi et des compétences Younes Sekkouri. Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

En réponse à une question sur “la mobilité de la main-d’œuvre marocaine au niveau international”, Younes Sekkouri a précisé que ce nombre se répartit sur la France (14.579 personnes), l’Espagne (11.429), le Qatar (109), le Canada (84), l’Allemagne (80) et l’Arabie Saoudite (77), notant que les secteurs intégrés concernent, en particulier, l’agriculture, le transport aérien, l’hôtellerie, la restauration, l’industrie minière et la santé.

Il a en outre relevé que les relations de partenariat se sont intensifiées avec nombre d’entreprises des pays du Golfe, notamment du Qatar et des Émirats arabes unis, lesquelles emploient, annuellement, des compétences marocaines moyennement et hautement qualifiées dans plusieurs domaines économiques.

Le ministre a également souligné la nomination de consultants rattachés aux ambassades du royaume au Qatar et aux Émirats arabes unis ayant pour mission la prospection des opportunités d’emploi et le suivi des travailleurs et cadres marocains dans ces pays.

Il a aussi fait part de la volonté de conclure de nouveaux accords de partenariat avec des pays aux marchés de travail prometteurs, notant qu’un projet d’accord a été récemment proposé, qui concerne l’emploi de travailleurs et cadres marocains en Arabie saoudite.

Par ailleurs, Sekkouri a souligné que des réunions se sont tenues avec la Fédération nationale de l’hôtellerie française, dans la perspective d’organiser une opération pilote au profit de plusieurs diplômés de l’hôtellerie, notant également la tenue de réunions similaires avec des représentants des syndicats agricoles de trois régions de France dans le but d’attirer la main-d’œuvre marocaine.

à lire aussi

Il a également indiqué que le ministère est en train d’étudier la possibilité de tirer profit des opportunités de travail (permanent/saisonnier) aux Pays-Bas exprimées par les opérateurs, à travers l’échange de jeunes dans le cadre d’un accord prévu entre les deux pays en la matière, ajoutant qu’après le succès de l’expérience d’insertion de plus de 100 bénéficiaires dans des entreprises allemandes à travers des contrats de travail de formation en alternance dans les domaines du tourisme et de l’hôtellerie, et de près de 80 personnes dans les domaines de l’hôtellerie, de la restauration et de la construction, de nouvelles opérations sont en cours avec la partie allemande.

400 Marocains bientôt au Portugal

De plus, le ministre a rappelé l’ouverture sur le marché du travail portugais, à travers la tenue de réunions avec des représentants des secteurs agricole et hôtelier et ce, dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de l’accord bilatéral entre les deux pays, notant qu’une opération pilote sera organisée pour recruter 400 personnes dans le domaine agricole.

En vue d’accompagner les travailleurs marocains candidats à l’émigration, le ministère, à travers l’Agence nationale de promotion des emplois et des compétences, a élaboré un programme visant, notamment, à apporter un appui logistique pour la réalisation des opérations de sélection des candidats en présence des employeurs, a dit le ministre.

(avec MAP)