Italie : démantèlement d’un réseau exploitant illégalement des travailleurs marocains

Un citoyen marocain de 27 ans a été interpellé en raison de son rôle d’intermédiaire dans l’exploitation de travailleurs marocains dans des exploitations agricoles situées dans le nord de l’Italie.

Par

Fadel Senna / AFP

Les carabiniers de l’unité de protection du travail italienne ont conclu ce 9 février l’opération appelée “Stardust”, qui s’est soldée par l’arrestation d’un Marocain de 27 ans désormais en détention à son domicile. Il s’agit de la cinquième personne arrêtée dans le cadre de cette opération qui vise à démanteler des réseaux d’exploitation de travailleurs migrants, selon le média local italien EcoVicentino.

Avec la complicité de cinq collaborateurs, cet homme aurait fait travailler de manière illégale des dizaines de Marocains dans des exploitations agricoles situées dans le nord de l’Italie, plus précisément dans la région de Vénétie. Des citoyens marocains travaillaient dans ces exploitations sans toutefois bénéficier des versements de la cotisation à la sécurité sociale sachant que ces “recrues” vivaient déjà dans des conditions précaires.

Leur rémunération était inférieure à la rémunération minimum dont peut bénéficier toute personne travaillant en Italie à travers “les conventions collectives régionales et nationales”, précise le média italien. Qui plus est, ces travailleurs clandestins étaient logés dans des locaux dépourvus de tout confort : hygiène minimale, espaces exigus, absence de chauffage et d’électricité.

Le démantèlement de ce réseau intervient à l’issue d’un travail d’enquête long de presque trois ans. L’homme interpellé ce 9 février avait échappé à son arrestation en 2019. Deux autres citoyens marocains, également accusés d’avoir joué le rôle d’intermédiaire, ont été arrêtés dans le cadre de cette longue enquête.