Maroc-UE : la sortie de Borrell jugée regrettable par Bourita

Les propos du Haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères, Josep Borell, tenus récemment à la télévision publique espagnole, ont été évoqués lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion entre Nasser Bourita et son homologue allemande Annalena Baerbock.

Par

C’est un propos regrettable qui ne relaie ni la position de l’Espagne ni la position de l’Europe. Nous avons eu des discussions directes avec Josep Borell qui ont permis de clarifier les choses. Les Affaires étrangères de l’Union européenne ont sorti un communiqué insistant sur son soutien au processus mené sous l’égide des Nations unies. Les clarifications ont permis, je l’espère, de montrer qu’il s’agissait de propos mal relayés voire d’une erreur de langue sur ce sujet”, a précisé Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères.

Ce dernier a été interrogé lors du point de presse qui s’est tenu ce jeudi 25 août dans le cadre de la visite officielle à Rabat de son homologue allemande, Annalena Baerbock, sur la récente sortie de Josep Borell, Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, sur l’affaire du Sahara.

Borell avait, pour rappel, lors d’une interview avec la chaîne publique espagnole, signifié que “la position du gouvernement espagnol était et demeure celle de l’Union européenne, c’est-à-dire défendre la tenue d’une consultation afin que ce soit le peuple sahraoui qui décide de ce qu’il veut faire de son avenir. Le gouvernement espagnol n’a pas bougé de cette position”.

Des propos qui ont par la suite été rectifiés dans un entretien avec l’agence EFE, avant la publication du communiqué de l’Union européenne cité plus haut.