Éducation nationale : 2,6 milliards de dirhams pour la réhabilitation des établissements scolaires en 2022

Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a fait état le 27 juin à Rabat de la mobilisation de 2,6 milliards de dirhams destinés à la réhabilitation des établissements scolaires en 2022 et programmés dans le cadre des budgets des Académies régionales d’éducation et de formation (AREF).

Par

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation, du Préscolaire et des Sports. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Dans sa réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur “la réhabilitation des infrastructures scolaires”, Chakib Benmoussa a assuré que son département accordait un intérêt particulier au chantier de réhabilitation des établissements scolaires, surtout dans le milieu rural et périurbain, notant une augmentation du nombre de classes de l’ordre de 5732 unités lors de l’année scolaire 2019-2020, ce qui fait passer leur nombre total à 161.169 classes.

à lire aussi

Le ministre a précisé qu’il a été procédé à la réhabilitation de 1452 classes, en majorité dans le monde rural, outre l’alimentation en eau potable ou encore l’installation de fontaines d’eau dans 1168 établissements scolaires et la connexion au réseau électrique, ou encore l’installation de panneaux photovoltaïques au profit de 839 écoles. À cela s’ajoute la mise en place de locaux sanitaires dans 1330 établissements scolaires et de murailles au niveau de 6467 autres.

Chakib Benmoussa a également fait savoir que le ministère poursuivait le chantier de remplacement des classes préfabriquées, surtout celles contenant de l’amiante.

Réduction des disparités territoriales

Évoquant par ailleurs le programme de réduction des disparités territoriales et sociales dans le monde rural, il a fait état de la réhabilitation de 1402 établissements scolaires, dont 1151 totalement reconstruits depuis le lancement effectif de ce programme en 2017, soulignant que son département œuvre en concertation avec l’ensemble des intervenants sur les plans régional et provincial partenaires de ce programme ou encore dans le cadre de conventions de partenariat avec les régions.

Sur le registre de la matérialisation du programme Awrach, le ministre a fait savoir que l’entretien et la maintenance des établissements scolaires étaient désormais inscrits dans le cadre des chantiers généraux temporaires, en considération des besoins des établissements et selon les priorités, annonçant le lancement d’un programme d’urgence de réhabilitation des établissements scolaires existants et des internats pour les années 2022 et 2023.

(avec MAP)