Benmoussa présente la feuille de route de la réforme du système de l’éducation nationale devant le CESE

Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a présenté le 26 mai devant le Conseil économique, social et environnemental (CESE) la feuille de route de la réforme du système de l’éducation nationale pour la période 2022-2026.

Par

Quand il dirigeait la Commission spéciale sur le modèle de développement, Chakib Benmoussa a visité plusieurs écoles et échangé notamment avec des élèves. Ils sont aujourd’hui au cœur de son projet de réforme. Crédit: YASSINE TOUMI/TELQUEL

Chakib Benmoussa, qui participait à la 134e session ordinaire du Conseil, tenue sous la présidence d’Ahmed Reda Chami, dans le cadre de la concertation nationale pour une école de qualité pour tous, a ainsi dévoilé, aux membres du CESE, le projet de feuille de route du ministère.

Cette feuille de route vise à créer des conditions favorables pour l’enfant, lui permettant d’achever sa scolarité obligatoire en ayant développé des compétences et aptitudes nécessaires à la réalisation de son plein potentiel, tout en bénéficiant de l’appui social de l’État et des partenaires engagés dans une démarche inclusive.

à lire aussi

Au niveau du développement du capital humain, le ministre a souligné le rôle du corps enseignant, composante majeure de la transformation du système éducatif national. À cet effet, la valorisation, la formation et l’engagement des enseignants constituent des axes majeurs du projet de feuille de route.

Sur le plan des infrastructures mises en place, la feuille de route prévoit également la mise en place d’établissements scolaires modernisés, animés par une équipe pédagogique “dynamique et offrant un cadre épanouissant”.

S’agissant de la démarche adoptée par le ministère, le CESE a salué le programme de concertation nationale “une école de qualité pour tous”, mené auprès des citoyens marocains, dont la méthode trouve écho avec la démarche du Conseil, basée sur l’écoute et la co-construction avec différentes parties prenantes ainsi qu’avec les citoyennes et citoyens.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’initiative du ministère pour engager un débat institutionnel avec les différentes parties prenantes, dont le CESE, pour contribuer à l’enrichissement de cette feuille de route pour ce secteur déterminant pour le développement du Maroc.

(avec MAP)